Pèlerinage à la Mecque 2022 : Trois conditions posées par L’Arabie Saoudite

Ecoutez le post

Après deux années de restriction pour cause de Covid-19, les fidèles musulmans pourront, en cette année 2022, effectuer le 5e pilier de l’Islam qu’est le Pèlerinage à la Mecque en Arabie Saoudite.

Pour cette édition du pèlerinage à la Mecque, l’Arabie Saoudite a posé quelques conditions indispensables pour la bonne tenue du Hajj.

Hausse du nombre de pèlerins autorisés

Cette année, c’est un million de fidèles musulmans qui sont attendus pour le grand pèlerinage (Hajj) à la Mecque en Arabie Saoudite. Un chiffre en nette hausse par rapport aux deux dernières édifions du Hajj.

En 2020, l’Arabie saoudite n’avait autorisé que 1000 pèlerins. En 2021, c’était 60.000 résidents entièrement vaccinés choisis par tirage au sort. Des restrictions qui avaient alors alimenté le ressentiment des musulmans de l’étranger qui n’avaient pas été autorisés à participer. D’autant que le pèlerinage à la Mecque est l’un des plus grands rassemblements religieux du monde. Plus de 2,5 millions de pèlerins y avaient participé en 2019.

Un pèlerinage limité aux vaccinés âgés de moins de 65 ans

Selon les autorités saoudiennes fait, le Hajj de cette année 2022 sera limité aux pèlerins vaccinés âgés de moins de 65 ans. Ceux qui viennent de l’extérieur de l’Arabie saoudite devront quant à eux présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures.

Selon un communiqué du ministère du Hadj et de la Omra, la saison 2022 sera pour le groupe d’âge de moins de 65 ans grégoriens, avec l’obligation de terminer la vaccination avec des doses de base de COVID-19 vaccins homologués par le ministère de la Santé.

“Ceux qui viennent pour le Hadj de l’extérieur du Royaume sont tenus de soumettre un résultat PCR négatif pour le Coronavirus (COVID-19) pour un échantillon prélevé dans les 72 heures avant la date de départ” pour les lieux sacrés de l’Islam, note le communiqué.

L’Arabie saoudite dénonce l’excès de selfies à la Mecque

Il est constaté que le pèlerinage de l’année en cours a fait l’objet de beaucoup de distractions, en l’occurrence, les prises excessives de photos, dites selfies. Ce type de comportement de pèlerins a pris le pas sur le côté sacré du Hajj, selon le ministère saoudien du Hajj et de la Omra, qui a dénoncé cette attitude de fidèles, visiblement, peu soucieux des vrais objectifs de leur venue sur les terres saintes de l’islam.

C’est pourquoi, le ministère saoudien du Hajj et de la Omra attire l’attention des pèlerins sur les conséquences de leurs actes déviants. « Les prises très fréquentes de photos à la Mecque détournent le pèlerin de la révérence et de l’obéissance à Allah, dérangent les passants près d’eux, et pourraient conduire les autres à vous heurter. », a fait savoir le département ministériel, dans un communiqué.

Dernier des cinq piliers de l’Islam, le Hadj est obligatoire pour tout musulman(e) mature qui en a les moyens, au moins une fois dans sa vie. Le Hajj 2022 s’accomplira du jeudi 07 juillet au mardi 12 juillet 2022 (en fonction du calendrier lunaire).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici