#OnDoitAgir : Un projet à forte incidence pour le respect des Droits et Santé Sexuels et Reproductifs des jeunes

Ecoutez le post
Jeunes formateurs, alliés et équipe de projet #OnDoitAgir

L’accès difficile aux informations et services en santé sexuelle et reproductive pour les adolescent.e.s et jeunes continue de mobiliser des organisations nationales et internationales, qui ont initié depuis septembre 2019, « le projet #OnDoitAgir : Les jeunes au cœur du processus de redevabilité en matière de DSSR au Bénin ».

Mise en œuvre sur la période 2019-2021, ce projet, porté par le Scoutisme Béninois, le Réseau ouest africain des jeunes femmes leaders (ROAJELF Bénin) et les Jeunes volontaires pour la santé (JVS), vise à créer une masse critique de jeunes dont les compétences sont renforcées pour prendre conscience des problèmes d’accès à l’information et aux services de Droits et Santé Sexuels et Reproductifs (DSSR). Des compétences qui les rendent aptes à documenter ces problèmes afin de pouvoir initier un dialogue avec le Gouvernement pour le respect de ses engagements en lien avec les DSSR.

Le projet #OnDoitAgir, après plus de 18 mois de mise en œuvre dans quatre (04) communes du Bénin à savoir Pobè, Ketou, Adja-Ouèrè et Aguégués, aura permis de renforcer les capacités et l’engagement des adolescent∙e∙s et des jeunes afin d’accroître leur participation aux actions de vulgarisation et de suivi des engagements de l’Etat en matière de Santé.

QUID DES RÉSULTATS ENREGISTRES ?

Grâce au projet #OnDoitAgir, on note aujourd’hui 250 jeunes mobilisés et renforcés sur les questions de Droits et Santé Sexuels et Reproductifs (DSSR), sur les compétences de vie courante et sur les engagements politiques et le plaidoyer.

Il a également permis de collecter 103 photos et dessins à travers le concours national photo/dessin DSSR-COVID-19 qui ont servi de référence pour initier un dialogue avec les autorités sur la nécessité de mettre en œuvre les engagements pris. Ainsi, 4 séances de plaidoyer animées par les jeunes formés dans les 4 communes d’intervention ont permis de faire part aux autorités communales de la situation des adolescents et jeunes en matière de DSSR et des engagements contenus dans les plans de développement communal dont la mise en œuvre peine à être une réalité.

Par ailleurs, #OnDoitAgir a réussi à mobiliser 87 conseillers communaux et deux (2) leaders traditionnels en faveur des DSSR et permis l’élaboration et la transmission aux 4 communes d’intervention, d’un plan spécifique d’actions budgétisées pour la promotion des DSSR.

A ceux-ci s’ajoute une campagne numérique de mobilisation sociale et politique pour le respect des engagements DSSR, menée avec le soutien de 15 organisations et influenceurs partenaires. Une campagne renforcée par une exposition photo/dessin organisée en ligne.

C’est dire donc que le projet #OnDoitAgir a permis à de nombreux jeunes d’apprendre à défendre leurs intérêts, et surtout à veiller au suivi des actions proposées en vue de s’assurer qu’elles sont intégrées au budget et mises en œuvre par les conseillers communaux. « Je n’ai jamais été en conseil communal mais grâce au projet #OnDoitAgir, j’ai pu me présenter devant les autorités pour défendre les droits des jeunes. Je ne savais pas qu’on pouvait assister à ce type de séance », déclare Eliane ATCHADE, jeune formée par le projet #OnDoitAgir. Désormais, poursuit-elle, je sais que nous pouvons aller défendre nos intérêts, proposer des solutions adaptées à nos besoins. A en croire Rolland AGBESSI, Chargé de programme #OnDoitAgir, c’est une véritable innovation que de documenter des enjeux de plaidoyer avec des créations artistiques. Des initiatives similaires au projet #OnDoitAgir doivent être dupliquées, financées pour davantage capaciter la génération montante et assurer son bien-être, a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici