«JERUSALEMA» : Les dessous d’un succès mondial

Ecoutez le post

Qui aurait cru qu’une incantation religieuse écrite en zoulou par une Sud-Africaine, JERUSALEMA, deviendrait un tube plébiscité dans le monde entier ? De Jérusalem à l’application TikTok, il n’y avait qu’un pas (de danse).

Elle s’appelle NOMCEBO ZIKODE, a 26 ans et a grandi dans le township d’Epumalanga, près de Durban. Repérée lors d’un radio-crochet alors qu’elle n’a pas encore 12 ans, elle chante depuis longtemps, sans pour autant percer
dans l’industrie du disque. Lui s’appelle Kgaogelo Moagi, a 24 ans et vient d’un petit village de la province de Limpopo. DJ sous le nom de Master KG, également musicien et producteur, il rêve depuis tout petit de toucher le gros lot.

En 2019, Nomcebo Zikode traverse une crise existentielle et écrit «Jerusalema» en zoulou. Le morceau s’ouvre sur
une prière à cette ville dans laquelle elle aimerait trouver refuge, loin de sa précarité quotidienne, et qui incarne
alors Dieu: «Jerusalema ikhaya lami / Ngilondoloze /Uhambe nami / Zungangishiyi lana» («Jérusalem est ma maison / Protège-moi / Marche avec moi / Ne me laisse pas ici»). On peut aussi y trouver une référence au chapitre 21 du livre biblique de l’Apocalypse.

Nourrie des rites zoulous, transcendée par le format afro-pop concocté par Master KG, «Jerusalema» est un appel à la protection divine, à l’évasion et, surtout, à une vie meilleure. De quoi sonner juste en pleine pandémie, et même donner naissance sur les réseaux sociaux à un #JerusalemaDanceChallenge – une chorégraphie mêlant
le kuduro et le madison, reprise aux quatre coins du monde…

Si le titre passe inaperçu à sa sortie en novembre 2019 comme single de l’album du même nom de Master KG, il est finalement popularisé grâce à une vidéo du groupe de danse angolais Fenomenos Do Semba publiée en février 2020,
qui devient rapidement virale. Mais c’est l’application TikTok – incontournable chez les moins de 25 ans – qui en fait un phénomène planétaire.

Il ne manquait plus qu’un remix avec un featuring de Burna Boy en mai pour que «Jerusalema», sans perdre de sa spiritualité, explose les compteurs YouTube: 163 millions de vues à ce jour! Et plus de 60 millions de téléchargements sur la plate-forme de streaming Spotify. N’en déplaise aux athées, la prière de Nomcebo Zikode a été entendue, et bien au-delà de ses espérances.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici