MOELE-Bénin : Les raisons de la suspension de Céphise Béo Aguiar

Ecoutez le post
Céphise Béo Aguiar, Secrétaire Général suspendu du Parti politique Mouvement des Elites Engagées pour l’Emancipation du Bénin (MOELE- Bénin)

On connait désormais les réels mobiles qui ont motivé la suspension, il y a quelques jours, du Secrétaire Général du Parti politique Mouvement des Elites Engagées pour l’Emancipation du Bénin (MOELE-Bénin), Céphise Béo Aguiar et du 7ième vice-président chargé des Relations avec les institutions, Edmond Ayindé.

Selon le compte-rendu de la session extraordinaire du Bureau politique national du Mouvement des Élites Engagées pour l’Émancipation du Bénin (MOELE-Bénin) en date du 13 juin dernier, il est reproché à Céphise Béo Aguiar et Edmond Ayindé, d’avoir rédigé et fait diffusé sur les réseaux sociaux “un écrit en vue de jeter de l’opprobre sur le parti et son président”. Cela au lendemain de la nomination de Bienvenu Dêdêgnon Milohin, cadre dudit parti, au Poste de Préfet du Département du Mono.

« Les camarades ont voulu faire croire à l’opinion que le Président Jacques Ayadji fait du parti, une gestion solitaire et cavalière » explique le compte rendu qui ajoute que « le camarade Céphise Béo Aguiar dénie par exemple au Président le droit de rencontrer des partenaires politiques en son absence ».

Mieux, poursuit le compte rendu de la session, de l’aveu du 7ième vice-président chargé des Relations avec les institutions, Edmond Ayindé, « ces manœuvres de déstabilisation visent à déclencher le débat à l’interne d’autant que d’après eux, la nomination du Préfet n’aurait pas fait l’objet de discussions préalables au sein du parti alors que tous les CV ont été collecté par le camarade Secrétaire Général et transmis par le camarade président du parti ».

Toute chose qui les a poussés à rédiger faire diffuser sur les réseaux sociaux le message suivant ‘’ SCOOP! Bénin : Gestion solitaire et cavalière au sommet d’un parti politique: L’un des trois partis politiques satellites soutenant le chef de l’État, Patrice Talon, au bord de l’éclatement”.

Des écrits que Edmond Ayindé et Céphise Béo Aguiar ont reconnu avoir rédigé et fait diffuser. S’en est suivi leur vote de suspension jusqu’à nouvel ordre pour fautes graves de toutes les instances du Mouvement des Élites Engagées pour l’Émancipation du Bénin (MOELE-Bénin) par 40 pour, 0 contre et 6 abstentions sur un nombre total de 46 votants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici