Microcrédits aux Plus Pauvres : Plus de 50 milliards disparus sous Yayi

Ecoutez le post

Un scandale qui a eu lieu sous le régime de Boni Yayi a été révélé ce samedi par l’actuel chef d’Etat, Patrice Talon, lors de sa tournée de reddition des comptes à Djidja. Il s’agit de la disparition de plus de 50 milliards Fcfa destinés normalement aux Microcrédits aux plus pauvres.

Selon le président de la République, Patrice Talon, plus de 50 milliards de francs Cfa destinés au programme de microcrédits aux plus pauvres durant la dernière décennie ont disparu des caisses de l’Etat alors qu’il prenait fonction en 2016. Une dérive orchestrée par le régime d’alors de Boni Yayi, et qui s’explique par la gestion catastrophique dudit programme, censé aider les plus démunis à sortir de la pauvreté.

Moindre suivi des bénéficiaires, risque accru de surendettement, méthodes de recouvrement parfois libérales, sont les manquements relevés après audit et qui témoignent de la gestion peu orthodoxe du programme de microcrédits aux plus pauvres mis en oeuvre par Boni Yayi et qui s’est finalement avéré être un véritable outil de récupération politique. Toutes choses qui ont poussé, de nombreux partenaires à être hésitant à accompagner le programme.

C’est ce qui explique la restructuration du programme pour le Microcrédit Alafia ; plus humaine, plus résiliente et plus sociale, susceptible de transformer la vie des Béninois les plus démunis et de favoriser l’émancipation des femmes.

« Les vieilles habitudes doivent cesser, le Bénin doit servir d’exemple à d’autres nations. Il faut que chacun se suffise avec le fruit de son travail » a conseillé le président Patrice Talon depuis Djidja.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici