Lutte contre l’insécurité routière : La ReJAser forme des journalistes à sauver des vies

Formation du Réseau des Journalistes et Animateurs pour la Sécurité Routière (RéJAser) à l’endroit des journalistes

A l’occasion de son 6ieme anniversaire, le Réseau des Journalistes et Animateurs pour la Sécurité Routière (RéJAser) a procédé, dans la salle de Conférence de la mairie de Cotonou ce samedi 26 septembre 2020 à une formation pour renforcer les capacités des hommes de médias afin qu’ils puissent accompagner le Centre National pour la Sécurité Routière (Cnsr) dans la lutte contre l’insécurité routière.

Venus de différents départements du pays, les journalistes ont été à l’école de la sécurité routière suite à une formation initiée par le Réseau des Journalistes et Animateurs pour la Sécurité Routière (RéJAser). Durant deux jours, cet apprentissage a été l’occasion pour Aubin ADOUKONOU, Directeur Général de la CNSR de remercier le président de la RéJAser et son équipe pour l’initiative qui entend contribuer un temps soit peu à la réduction des accidents de circulation.

Selon lui, beaucoup d’efforts ont été consentis à divers niveaux. Des efforts qui ont certainement porté leurs fruits. << Bien que la tendance se retrouve être baissière de 2014 à 2019, nous avions encore beaucoup de choses à faire outre nos efforts. C’est pour cela que je voudrais vous remercier, remercier également le sapeurs pompiers, parce que les journalistes ont besoin de connaissances et d’être renforcé.>>

Les journalistes formés aux premiers soins

Pendant ses deux jours, les professionnels des médias ont reçu des notions sur les premiers gestes de secours à l’endroit d’un accidenté, les conduites à tenir d’un assuré à l’endroit de son assureur en cas de dommages, les causes des nombreux cas d’accidents observés…

Sur une brillante présentation des sapeurs pompiers couronnée par une séance pratique, les participants ont eu de quoi venir en aide aux victimes d’accidents de circulation. Selon le président de la RéJAser, Serge Vivien KOUGNINMON, de nombreux efforts restent à faire afin de guérir le mal qui ronge ce secteur. Il a également souligné la disponibilité de la RéJAser à multiplier ces genres de formations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici