Liberté de presse : Le Bénin perd une place au Classement RSF 2021

Ecoutez le post

Reporters sans frontières (RSF) a publié ce mardi 20 avril l’édition 2021 de son classement mondial de la liberté de la presse. Selon le rapport, le Bénin a perdu une place au classement mondial comparé à celui de l’année dernière.

De la 113ieme place en 2020, le Bénin occupe cette année la 114ième place du classement mondial de Reporters Sans Frontières (RSF). À en croire le rapport, RSF souligne que ce classement, qui « évalue tous les ans la situation de la liberté de la presse dans 180 pays et territoires, montre que l’exercice du journalisme, principal vaccin contre le virus de la désinformation, est gravement entravé dans 73 des 180 Etats du Classement établi par RSF et restreint dans 59 autres, soit au total 73 % des pays évalués ».

Au Bénin, le rapport RSF relève que « depuis l’accession au pouvoir en 2016 du président Patrice Talon, les activités de l’opposition sont très peu couvertes par la télévision d’État, et les médias sont sous étroite surveillance ».

« Plusieurs journalistes et blogueurs ont été poursuivis depuis l’adoption, en avril 2018, d’une loi portant code du numérique, dont certaines dispositions répressives entravent la liberté d’informer en criminalisant les délits de presse en ligne. Un journaliste d’investigation a ainsi été condamné, en mars 2020, à de la prison ferme pour avoir rapporté les propos du procureur de la République sur les réseaux sociaux et a passé six mois derrière les barreaux » s’est insurgé le rapport RSF qui estime que « Si la professionnalisation de la presse, notamment en ligne, reste un enjeu de taille, les autorités semblent plus pressées de durcir les conditions d’exercice du journalisme que de mettre en place des mesures d’accompagnement ».

Reporters Sans Frontaliers relève à ce propos que « les sites d’information sont en sursis depuis que la HAAC a décidé de leur demander une autorisation préalable pour avoir le droit d’exercer, un régime qui viole les standards internationaux en matière de liberté d’expression et qui sonne comme une tentative de réduire au silence les sites critiques du pouvoir ».

Comme de coutume, les pays du nord de l’Europe trustent les premières places. Norvège, Finlande, Suède et Danemark occupent les 4ères positions suivi de la Costa-Rica qui occupe le 5ème rang.

Dernières places pour Djibouti, la Chine, le Turkménistan, la Corée du Nord et l’Érythrée. Comme en 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici