Libération des espaces publics : Parakou annonce la répression

Ecoutez le post
Le Préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé,

Le Préfet du Borgou était ce mercredi 11 août sur les principales artères et rues asphaltées de la ville de Parakou envahies anarchiquement par les populations pour les sensibiliser sur la nécessité de procéder rapidement à la libération de ces espaces publics.

De la place Bio Guera, en passant devant le Centre hospitalier et universitaire départemental (Chud) du Borgou-Alibori et l’artère qui part de l’Eglise des Assemblées de Dieu jusqu’au marché de Guéma, en passant par le marché Zongo de Parakou, le Préfet n’a pas manqué de condamner l’occupation anarchique des espaces publics et l’état d’insalubrité et d’incivisme dans lequel végète la ville du fait de l’occupation des artères par les mendiants et de petits commerces, la connexion des caniveaux avec les eaux usées des ménages et la transformation de certains carrefours en dépotoir et appeler à la libération desdits espaces.

En compagnie du directeur départemental Borgou de la police républicaine et des directeurs départementaux des services déconcentrés de l’Etat dans le département du Borgou, le Préfet a procédé à la sensibilisation des populations et les a exhortés à procéder à la libération des espaces publics illégalement occupés.

Par la même, il a annoncé la phase de répression qui va bientôt démarrer afin d’endiguer définitivement le mal de l’occupation anarchique et illégale des espaces publics.

Il faut dire que les opérations de libération ont également lieu dans d’autres communes du Bénin telles que à Cotonou dans le département du Littoral.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici