Légalisation de l’avortement au Bénin : « Grande déception » selon l’Eglise catholique

Ecoutez le post

L’Église catholique, à travers une déclaration rendue publique ce 22 octobre 2021, a exprimé son profond regret et sa grande déception, suite au vote de la loi N° 2021-12 relative à la santé sexuelle et à la reproduction, afférente à la légalisation de l’avortement au Bénin.

« La Conférence Épiscopale du Bénin a exprimé son profond regret et sa grande déception en réaffirmant que l’avortement est un acte inhumain qui détruit la vie du fœtus et celle de la mère à plusieurs égards en raison de ses multiples conséquences psychologiques,physiologiques, spirituelles et mystiques » a dénoncé l’Église catholique dans sa déclaration au sujet de la loi sur la légalisation de l’avortement.

A en croire Victor Agbanou, Président de la conférence épiscopale, « cette loi n’est rien d’autre que la légalisation de l’avortement car elle permet désormais à la femme, en cas de grossesse susceptible d’aggraver ou d’occasionner une situation de détresse matérielle, éducationnelle, professionnelle ou morale incompatible avec son intérêt ou celui de l’enfant à naître de recourir à l’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) ».

C’est pourquoi, l’Église Catholique « invite les fidèles du Christ, les croyants des autres confessions religieuses et les personnes de bonne volonté à observer une journée de prière et de jeûne le vendredi 29 octobre 2021 et à ne pas baisser les bras dans la lutte pour la défense et la protection de la vie », car dit-elle  » La vie est sacrée. Et seul Dieu est maître de la vie et peut en disposer ».

Quelques heures avant le vote de cette loi, l’Eglise Catholique à travers la conférence épiscopale a dit sa désapprobation et appelé les députés à dire NON à la loi. « Cette loi n’est rien d’autre qu’une légalisation pure et simple de l’avortement … L’avortement est un acte inhumain qui détruit la vie du fœtus mais aussi celle de la mère à plusieurs égards » » avait dénoncé l’Eglise catholique qui a rappelée le respect inconditionnel du caractère sacré et inviolable de la vie, surtout de celle de l’innocent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici