Joël Aïvo : Pas d’appel de son jugement

Ecoutez le post

Le constitutionnaliste Joël Aïvo, condamné à 10 ans de réclusion criminelle dans un dossier de blanchiment de capitaux n’entend pas faire appel de son jugement.

Joël Aïvo ne veut pas faire appel de son jugement intervenu devant la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (Criet).

Selon Me Robert Dossou, le doyen de son collège d’avocats, le constitutionnaliste n’entend pas faire un procès. « Il n’y croit pas », a-t-il dit pour en expliquant que « c’est la même chambre, une chambre à l’intérieur de la même pyramide coiffée par le même président à l’intérieur du même bloc, non ce n’est pas un appel ça ». A l’en croire, ce serait une perte de temps et une perte d’énergie.

Une information confirmée par Mme Nadine Dossou qui précise que Joël Aïvo ne croit plus en la justice de son pays et qu’il s’estime victime du système judiciaire.

Pour rappel, le Professeur Joël Aïvo, a été condamné pour « atteinte à la sûreté de l’Etat » et « blanchiment de capitaux » à 10 ans de prison ferme et 45 millions FCFA d’amende. Même sort pour ses co-accusés Boni Sarè Issiakou et Ibrahim Bachabi Moudjaïdou. Eux par contre devront payer une amende de 5,7 millions de Fcfa chacun. Le quatrième accusé Alain Gnonlonfoun, mandataire financier de Joël Aïvo, avait été acquitté au bénéfice du doute.

Condamné le 7 décembre dernier, il disposait d’une quinzaine de jours pour faire appel de son jugement. Le délai d’expiration est ce lundi 20 décembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici