Joël Aïvo : Des soupçons évidents contre sa personne

Ecoutez le post

Le Professeur Joël Aïvo, dont la candidature à la présidentielle du 11 avril dernier sous les couleurs du Front pour la restauration de la démocratie a été rejetée, n’est assurément pas au bout de ses peines, en raison des soupçons qui pèsent contre lui.

« Personne ne se retrouve à répondre aux préoccupations du procureur spécial de la Criet ( Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme) ou de la Justice s’il n’y a pas à tout le moins, des soupçons évidents contre cette personne », a déclaré le Directeur de la communication à la Présidence du Bénin, Wilfried Léandre Houngbédji, invité Afrique de RFI de ce jeudi 22 avril 2021 au sujet de l’interpellation de Joël Aïvo.

A l’en croire, « pendant près d’un an, Joël Aïvo a sillonné le pays. Il a eu le loisir de dire tout le mal qu’il pensait du régime en place sans jamais avoir été inquiété. Il est en prison pas parce qu’il aurait critiqué la gouvernance du président Patrice Talon ». « Si la justice s’intéresse à Joël Aïvo, c’est parce que forcément, elle a de bonnes raisons » a-t-il ajouté.

Pour rappel, le Constitutionnaliste Joël Aïvo a été interpellé et conduit à la Brigade Économique et Financière (Bef) le 15 avril 2021. Il lui est reproché des faits de « blanchiment de capitaux et d’atteinte à la sûreté de l’Etat ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici