JIP 2020 : Le Roajelf fait des jeunes béninois, des acteurs de paix

Ecoutez le post
Le ROAJELF-BENIN forme des jeunes aux idéaux de paix

Le Réseau ouest-africain des jeunes femmes leaders (Roajelf-Bénin) a organisé ce samedi 19 septembre 2020, une rencontre d’échanges avec des jeunes enfants au siège de l’organisation, entrant dans le cadre de l’édition 2020 de la Journée internationale de la paix (JIP).

Cette rencontre en prélude à la JIP 2020 vise à sensibiliser des jeunes béninois sur la Résolution 2250 des Nations unies. De façon concrète, il s’agit pour le Roajelf-Bénin, présidée par Mariette Montcho, de faire des jeunes béninois de véritables acteurs de la paix. C’est donc dans cette perspective que la séance d’échanges a été organisée.

Au menu de la journée, une causerie débat sur la résolution 2250 des Nations unies, un atelier de dessin et des réjouissances. Animée par Blandine Sintondji Yaya présidente du Réseau paix et sécurité pour les femmes de l’espace Cedeao, la causerie a permis d’informer la vingtaine de jeunes enfants présents, sur les concepts de paix, de conflit, de violence, d’attentat, de prévention et gestion de crise. Avec pédagogie et simplicité, la communicatrice a expliqué aux participants ce que signifie la prévention d’un conflit, la gestion d’un conflit et le rôle qui doit être celui des jeunes dans la préservation de la paix.

L’idée a-t-elle fait savoir, est de faire de ces jeunes, des ambassadeurs de la paix dans leurs familles, localités et écoles. Toutes choses qui permettront d’éviter des situations de conflit qui pourrait mettre à mal la paix et la quiétude au Bénin.

Vue d’ensemble des jeunes formées aux idézaux de paix par le ROAJELF-BENIN

A la question de savoir pourquoi avoir choisi les jeunes enfants, Blandine Sintondji Yaya répond que ce choix se justifie par le fait que cette cible est souvent acteurs et victimes des conflits et autres guerres. Aussi, explique-t-elle, « les groupes terroristes qui montent en puissance actuellement en Afrique, ont jeté leur dévolu sur les jeunes notamment des milieux défavorisés, qu’ils endoctrinent pour accomplir leur sale besogne ».

Le Roajelf Bénin est donc dans une démarche de prévention en informant et en formant ces jeunes dont la mission est de sensibiliser leurs camarades et de résister à toute tentative éventuelle d’endoctrinement.

Au-delà de cette journée de formation et de sensibilisation, le Roajelf Bénin a prévu plusieurs autres activités pour commémorer la Journée internationale de la paix (JIP) 2020 qui se tient le lundi 21 septembre prochain sous le thème « Façonnons la paix ensemble ».

Dans ce cadre,  le Réseau Ouest-Africain des Jeunes Femmes Leaders (ROAJELF-Bénin) et le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel ont initié le Mois de la Consolidation de la Paix, ‘’Peace building Month’’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici