« Injustice » : Un film béninois à l’affiche dans une vingtaine de pays

Ecoutez le post

De toute l’histoire du cinéma béninois, jamais un film n’a suscité autant l’attention des salles de projection que « Injustice ».

A peine sorti que déjà, le film « Injustice » est programmé pour faire le tour de l’intégralité des salles Canal Olympia. Sa programmation en salle démarre le 27 mai prochain. Il sera diffusé dans le réseau CanalOlympia, qui est le premier réseau de salles de cinéma et de spectacles en Afrique, avec 18 salles de cinéma et spectacles implantées dans 12 pays.

Une consécration pour ce film, qui grâce à cette programmation sera non seulement mis en orbite mais va également permettre de mettre en lumière le cinéma béninois et toutes les potentialités dont il regorge avec ses acteurs, ses scénarios ainsi que l’ingéniosité de ses réalisateurs.

« Injustice » est un film béninois réalisé par Gabriel Agbahonou. Il traite des complexes de l’Afrique, de sa complexité et de sa richesse ainsi que de l’un des principaux maux qui minent le continent africain.

BREF RÉSUME DU FILM « INJUSTICE »

Isaac Houéto, la quarantaine, détient une boutique dans le quartier Ganhi, à Cotonou, convoité par Alain Deschamps, un richissime homme d’affaires étranger qui a pour projet de raser une grande partie du quartier pour y construire des centres commerciaux de haut standing. Le maire de la ville, Ernest Koffi, s’oppose à cette décision, à la veille des élections municipales. Carole Houéto, la femme de Isaac, journaliste et rédactrice en chef à la télévision nationale, mène des investigations sur le dossier avec sa collègue Jessy Lawson.

Cette dernière découvre une affaire qui entache la réputation du maire Ernest Koffi et confie les preuves à Carole. Alain Deschamps, mis au courant, décide de récupérer les preuves par tous les moyens en vue de faire chanter Ernest Koffi. Dans ce bras de fer, l’univers de Isaac et de sa famille s’effondre. Isaac, accusé de meurtre, est arrêté. A Ganhi, des gros bras l’aident à s’évader. Et depuis sa cachette, il décide de retrouver les vrais coupables afin que justice soit rendue. Ainsi se résume « Injustice », le nouveau film de Gabriel Agbahonou.

Tourné par des acteurs professionnels au Bénin, au Togo et en France, « Injustice » est une production de haut niveau, qui appelle à aller au-delà de la dénonciation des cas d’injustice : il faut donner sa vie pour la combattre. C’est un film fiction de bonne qualité, on se croirait dans une réalisation hollywoodienne.

Votre publicité ici? Tel:(+229) 60 88 91 28 / 97 76 27 37, redaction@leleaderinfobenin.net
Article précédentAcadémie Américaine des Arts et des Sciences : Un Béninois élu membre
Article suivantAssociation internationale des libraires francophones : Prudientienne Gbaguidi élue Vice-présidente

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici