Immatriculation illégale de véhicules à l’ANaTT: Ultimatum de 7 jours pour payer les frais de dédouanement

Ecoutez le post

Les propriétaires des 2 646 véhicules dont l’immatriculation illégale a eu lieu à l’Agence Nationale des Transports Terrestres (ANaTT) alors qu’ils n’étaient pas dédouanés sont priés de procéder dans les 7 prochains jours à la régularisation de leur voiture.

« La Présidence de la République invite instamment les propriétaires desdits véhicules qu’ils ont un délai de 7 jours courant jusqu’au 14 juillet 2021, pour se rapprocher des services compétents et procéder au versement effectif des frais de dédouanement » est l’injonction faite aux propriétaires de véhicules dont l’immatriculation illégale a été faite par l’ANaTT.

Un communiqué de la Présidence de la République en date du 8 juillet 2021 qui fait suite aux nombreuses irrégularités relevées par le Conseil des Ministres du Mercredi 7 juillet suite à un audit réalisé sur la période de 2016 à 2020. Des irrégularités qui révèlent des cas d’immatriculation illégale de véhicules non dédouanés, soit 2646 véhicules au total ainsi que des dossiers d’immatriculation dont les quittances de paiement n’ont pu être fournies. Ce qui représente un préjudice financier d’environ 7,9 milliards FCFA, . 

Ces préjudices portent aussi bien sur l’organisation générale de l’Agence, caractérisée par un cadre réglementaire inadéquat, l’insuffisance du personnel technique, la pléthore d’agents d’exécution, la prépondérance des traitements manuels de données ainsi que le défaut de protection de celles-ci ou de l’intégrité du système informatique.

Le communiqué rappelle que ceux qui ne se mettront pas en règle sous l’échéance donnée s’exposent à la rigueur de la loi. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici