Grâce présidentielle à 350 prisonniers : Patrice Talon prouve sa bonne foi, selon Fabrice Fangnigbé

Ecoutez le post

C’est officiel ! A l’instar de l’année écoulée où 499 détenus ont bénéficié de la grâce présidentielle, le Chef de l’Etat, Patrice Talon vient de gracier 350 prisonniers. Un acte assez profond salué par le jeune leader politique du Couffo, Fabrice Fangnigbé.

La grâce présidentielle est un acte discrétionnaire du Chef de l’Etat à l’endroit des personnes détenues et condamnées à des peines criminelles ou correctionnelles par une décision devenue définitive des cours ou tribunaux de la République du Bénin. Elle efface les peines des bénéficiaires et permet leur libération de prison.

Dans le cadre de la fête du 1er août cette année, le Chef de L’Etat, Patrice Talon a de nouveau sacrifié à la tradition en graciant 350 détenus. Une décision salutaire empreinte de sens saluée par le jeune leader politique du Couffo.

Sur ses canaux digitaux de communication, Fabrice Fangnigbé a remercié le président Patrice Talon qui a fait parler de nouveau son cœur. Pour lui, le Chef de l’Etat, contrairement aux informations distillées ça et là, vient de prouver sa bonne foi et tout son attachement à la cohésion nationale.

Pour lui, Patrice Talon est un bâtisseur infatigable et un visionnaire hors-pair qu’il faut accompagner à tout prix dans son œuvre de redressement nationale entreprise depuis son accession au pouvoir le 06 avril 2016.

Répondant aux commentaires concernant les prisonniers politiques qui n’ont pas été pris en compte dans la présente liste, Fabrice Fangnigbé soutient qu’au Bénin, il n’y a pas de détenus politiques.

Cependant, il exhorte les personnes qui se disent détenus politiques à s’appuyer sur l’institution qu’est le Médiateur de la République afin qu’elle plaide leur cas auprès du Chef de l’Etat. L’institution reste ouverte à toute personne quelle que soit son appartenance politique ou sa position sociale.

Votre publicité ici? Tel:(+229) 60 88 91 28 / 97 76 27 37, redaction@leleaderinfobenin.net
Article précédentUDBN – BR : Le divorce
Article suivantKaramatou Fagbohoun : Du Bloc Républicain au PRD

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici