Gouvernance locale à Adja-Ouèrè : Le Maire Cyrille Adégbola reçoit le Préfet Daniel Valère Sètonnougbo

Ecoutez le post

Le préfet du Plateau, Daniel Valère Sètonnougbo, accompagné des membres de la Conférence administrative du département, était ce mardi 10 novembre 2020, l’hôte du maire Cyrille Adégbola à la maison des jeunes de la commune d’Adja–Ouèrè.

Une visite qui entre dans le cadre de sa tournée statutaire au titre de l’année 2020, conformément aux dispositions de l’article 151 de la loi 97-029 du 15 janvier 1999, portant organisation des communes en République du Bénin.

Selon le préfet, cette rencontre qui est un exercice prévu par la loi vise à s’enquérir des réalités de la commune d’Adja-ouèrè dont l’édile est le maire Cyrille Adégbola, d’échanger avec les populations sur les difficultés qu’elles rencontrent en tant qu’usagers des services communaux. L’objectif à terme étant de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations et de travail des élus locaux.

Au nombre des points essentiels figurent la question de l’insécurité due à la méconnaissance des élus, les questions de migrations des peuhls du Nigeria dans certains villages de la commune et qui constituent des sources de conflits, l’incivisme de la population, la politisation  à outrance au niveau du conseil et la qualité des ressources humaines.

Pour le maire, Cyrille Adègbola, cette visite est une opportunité d’échanges entre l’autorité préfectorale et les forces vives d’Adja-ouèrè sur les diverses préoccupations entrant dans le cadre du développement de la commune, afin de trouver des solutions aux problèmes et ainsi mettre la commune au rang de celles qui appliquent correctement les textes de la décentralisation.

« Le levier sur lequel nous sommes en train d’appuyer actuellement, est la question de la mobilisation des ressources, l’un des principes sur lesquels l’autorité de tutelle s’appuie généralement quand il s’agit de l’approbation des dossiers budgétaires, surtout les ressources propres’’ a-t-il expliqué avant d’adresser ses doléances à l’autorité de tutelle pour la réalisation des voies ‘’ Porto – Novo –Ikpinlè, Ikpinlè – Adja-ouèrè, Adja-Ouèrè – Fouditi  oko-Akare–Igolor. Une voie dont l’état constitue une véritable entrave pour les activités économiques de la commune.

 Pour finir la séance, le préfet du département du Plateau a exhorté la population et  les élus, à travailler ensemble pour un bon développement de la commune.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici