Gestion des projets : Christson Azondekon décroche son doctorat

Ecoutez le post

Christson Gbenakpon Ulysse Azondekon est désormais Docteur en Gestion des Projets après la brillante soutenance de sa thèse à l’Université Paris School of Business, le jeudi 14 Mars dernier.

Christson Gbenakpon Ulysse Azondekon élevé au grade de Docteur en Gestion des Projets, après avoir exposé les résultats de ses travaux de recherche sur le thème : « Key determinants explaining difference in cross-country projects performances among implementation countries : Evidence from projects in AFRICA ».

Sa thèse a été entièrement soutenue en Anglais devant un jury international dont les membres sont issus des universités françaises et américaines.

QUE SAVOIR DE LA THÈSE ET DES RÉSULTATS ISSUS DE LA RECHERCHE ?

La gestion d’un projet est une activité complexe au regard des multiples pôles de concentration qu’elle nécessite. C’est encore plus complexe lorsqu’il s’agit de gérer des projets de développement international. La littérature se concentrait beaucoup plus sur les projets standards, même si certains travaux portaient sur les projets de developpement international.

Mais au cours des deux dernières décennies, il y a eu plus de recherches sur les projets de developpement international, en particulier sur les facteurs critiques de succès et les dimensions du succès. Mais ces recherches ne se sont pas non plus concentrées sur les projets transnationaux qui sont un type particulier de projet de developpement international et qui sont de plus en plus utilisés par les agences de mise en œuvre, en particulier les organisations non gouvernementales (ONG) internationales. Il permet aux ONG de mettre en œuvre le même projet en même temps dans différents pays où les besoins sont similaires.

Cette étude s’est donc concentrée sur l’identification des éléments clés qui expliquent les écarts de performance souvent constatés lors de la mise en œuvre de ce type de projets au sein des différents pays de mise en œuvre.

Une étude de cas d’une ONG internationale dont le siège mondial est aux États-Unis d’Amérique a identifié quatre principales catégories de facteurs expliquant cette différence de performance entre les pays. Ces catégories sont l’application des outils, connaissances et compétences en gestion de projet qui viennent en premier, suivies de la maîtrise du contexte de mise en œuvre, en troisième position, l’engagement efficace des parties prenantes et la maîtrise de la conception et de la planification du projet viennent en quatrième position.

Pour affiner davantage ce résultat, l’étude a également mené une enquête en ligne sur les causes profondes de la variance parmi les spécialistes de la gestion de projet en Afrique travaillant dans différentes organisations internationales. L’analyse de l’aspect quantitatif de cette étude a été réalisée à l’aide de la modélisation par équation structurelle (SEM).

Le résultat final obtenu à partir de la modélisation par équations structurelles s’est avéré que bien que les quatre catégories de facteurs identifiés soient à l’origine de la différence de performance du projet entre les pays de mise en œuvre, il en existe une qui explique davantage les causes de la variation de performance. La modélisation par équation structurelle a montré que l’engagement efficace des parties prenantes est l’élément déterminant qui justifie la différence de performance du projet entre les pays de mise en œuvre.

QUI EST CHRISTON GBENAKPON ULYSSE AZONDEKON ?

Actuellement analyste des subventions au siège mondial de Catholic Relief Services à Baltimore – États-Unis d’Amérique, il fait partie désormais des Docteurs en Gestion de projet. Christson Gbenakpon Ulysse Azondekon détient aussi respectivement 3 masters en Économie, en Gestion et finance et en Expertise. Il est un professionnel de gestion de projets (PMP) certifié par le Project Management Institute, ce prestigieux institut situé aux États-Unis, dont il est également membre.

Passionné par la gestion de projets et de programmes, il a travaillé tout au long de sa carrière, pour soutenir la mise en œuvre de projets/programmes dans toutes les régions, fournissant à la fois un soutien technique programmatique et un soutien technique financier et budgétaire.

Il est un acteur clé dans la mise en œuvre de projets de développement international et a servi pendant plus d’une décennie et demi dans différentes organisations et institutions internationales. Il reste au service d’organisations dans le but de fournir une gestion de projets/programmes de haute qualité et la conformité aux normes d’attribution de projets.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici