Garde Nationale : Un chef d’état-major nommé

Ecoutez le post

Le Conseil des ministres de ce mercredi 9 juin 2021 a procédé à la nomination du Chef d’état-major de la Garde nationale.

Désormais, c’est le Colonel Issa Abou qui est le premier Chef d’état-major de la Garde nationale, un nouveau corps des forces armées béninoises créée par la loi portant statut des personnels des forces armées béninoises adoptée en juin 2020.

Ce nouveau corps de l’armée béninoise est née des réformes insérées dans la loi modifiant et complétant la loi n°90-016 du 18 juin 1990 portant création des Forces armées béninoises. La Garde Nationale vient s’ajouter à l’Armée de terre, l’Armée de l’air, la Marine nationale pour constituer les Forces armées béninoises.

Si les prérogatives de ce nouveau corps de l’armée ne sont pas encore bien définies, lors du vote de la loi en juin 2020, le président de l’Assemblée nationale, Louis Gbèhounou Vlavonou écrivait sur sa page Facebook que « ..Ces textes de lois qui obéissent si bien à la politique sécuritaire de notre pays ont pour ambition d’une part, d’améliorer les conditions de vie et de travail des Forces de Défense,  de Sécurité et assimilés et d’autre part, de les rendre physiquement, intellectuellement et professionnellement aptes à faire face aux nouveaux défis sécuritaires”.

Selon le projet de société du duo Talon-Talata, La Garde Républicaine aura pour mission principalement la Lutte anti-terroriste, la Sécurisation des frontières et l’Appui à la Police républicaine dans les missions d’ordre publique et sécurité intérieure.

Six caractéristiques principales régissent cette Garde nationale à savoir sa « Modularité », c’est-à-dire la constitution de ses unités autour d’un noyau dur et la mise sur pied, au besoin, d’un groupement tactique spécifique. Sa deuxième caractéristique est sa « Réversibilité », sa capacité à s’adapter aux circonstances. Son « Optimisation pour les opérations en environnement urbain » en vue de faire face aux contraintes des opérations en milieu urbain, son « Interopérabilité » à savoir sa capacité à interagir avec les autres composantes des Forces Armées Béninoises (FAB) et les forces de sécurité publique et assimilées sont respectivement sa troisième et quatrième caractéristiques.

Enfin, la Garde Nationale doit faire preuve de « Mobilité » afin de se projeter sur terre, air et mer, et être une « Force d’entrée initiale », capable de se déployer, en urgence, en première ligne en vue de faciliter l’arrivée de forces de remplacement pour la phase de stabilisation.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici