Fraudes électorales : Le gouvernement promet des sanctions

Ecoutez le post

Les images de fraudes électorales qui circulent depuis quelques jours sur les réseaux sociaux montrant des individus procédant à l’estampillage de bulletins de vote attisent la colère du gouvernement qui promet des sanctions sévères.

Face aux journalistes, étaient présent le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Séverin QUENUM, le Ministre de la Communication et Porte-Parole du Gouvernement, Alain OROUNLA et le Directeur de la Communication de la Présidence de la République, Wilfried Léandre HOUNGBEDJI.

Selon Sévérin QUENUM, les gestes des agents électoraux en train d’estampiller les bulletins de vote sont des faits suffisamment graves qui violent les dispositions du code électoral. « Les agents électoraux qui se sont adonnés à ces actes répondront devant les juridictions compétentes » a promis le ministre de la justice.

Il a d’ailleurs révélé avoir instruit les Procureurs territorialement concernés pour l’ouverture des enquêtes aux fins de déférer devant les juridictions compétentes les auteurs de ces actes.

Ces procédés, a en croire
Wilfried Léandre Houngbédji, ont manifestement été perpétrés à dessein pour discréditer le processus électoral. Le fait est d’ailleurs si flagrant que l’on ne comprend pas que des individus qui savent qu’ils sont en train de frauder, se laissent filmer sachant bien que les images serraient diffusées a-t-il expliqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici