Financement des Partis politiques : UP, BR et FCBE se partagent 1,5 milliards Fcfa

Ecoutez le post

Trois formations politiques éligibles au financement public des partis ont reçu, le jeudi 5 novembre, chacune, 80 % du montant total qui leur revient après la répartition des fonds alloués par le gouvernement pour le fonctionnement des partis politiques.

Il s’agit des partis politiques Union progressiste (Up), Bloc républicain (Br) et Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe). Ces trois formations politiques éligibles au financement public des partis ont reçu, chacune, 80 % du montant total qui leur revient après répartition du milliard et demi alloué à cet effet. Cela conformément au décret portant financement public des partis politiques pour l’année 2020 en son article 2 alinéa 2.

L’Union progressiste s’en sort avec plus de 590,5 millions de FCfa; le Bloc républicain, lui empoche plus de 505,9 millions de FCfa et les Forces Cauris pour un Bénin Émergent ont touché plus de 103,5 millions FCfa. Cette part du financement public reçue par les partis politiques éligibles, couvre les deux derniers trimestres de l’année. C’est un appui financier de l’Etat, qui complète leurs ressources propres et qui est exclusivement destiné à la couverture partielle des dépenses de fonctionnement, de participation aux consultations électorales, d’éducation civique ainsi qu’à la formation des militants.

Si pour le moment, ils n’ont reçu que 80% du montant total, c’est en attendant que ne soient réglés les éventuels contentieux soulevés devant les juridictions compétentes, soit pour estimer que le montant qui alloué ne correspond pas au nombre d’élus, soit pour dire qu’il y a un manquant dans la somme remise a expliqué Emmanuel Tiando, Président de la Cena.

Suivant les dispositions en vigueur, la Céna fera une visite sur le terrain, à partir de la semaine prochaine, pour vérifier si les partis politiques bénéficiaires de ce financement public respectent les dispositions du code électoral. Car faut-il le rappeler, ces partis sont soumis aux procédures de gestion des fonds publics ainsi qu’au contrôle de la Cour des comptes et de l’Inspection générale des finances.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici