Exercice illégal de la médecine : Des cliniques d’accouchement épinglés à Cotonou et Calavi

Trois cabinets médicaux de soins et cliniques d’accouchement privés qui s’entêtent à exercer en marge de la réglementation sanitaire en vigueur au Bénin ont été épinglés à Cotonou, Abomey-Calavi et Bopa.

C’est la commission chargée du contrôle des structures des prestations de soins qui a mis la main sur ces cabinets médicaux de soins et cliniques d’accouchement qui exercent dans l’illégalité. Il s’agit plus précisément du cabinet de soins

« La délivrance », sis dans la commune de Bopa, du centre de santé humanitaire de l’ONG «Sev-Basico » à Agla dans le 13ième arrondissement de Cotonou et des cliniques «Barka » à Abomey-Calavi, selon des informations rapportées par La Nouvelle Tribune.

 A en croire ce média, « la commission chargée du contrôle des structures des prestations de soins renseigne que ces centres de santé épinglés provoquent des dégâts humains avec un défaut de pertinence de diagnostic et une inadéquation des traitements. Et lorsque la situation est désespérée, il réfère les malades à l’hôpital. » Des actes contre nature pour lesquelles, la commission chargée du contrôle des structures des prestations de soins a préconisé la fermeture des cabinets de soins et cliniques d’accouchement sans aucune autre forme de procédure.

Déjà le Conseil des ministres du mercredi 23 septembre 2020, avait fait apparaître des cas multiples de manquements graves à la déontologie administrative et à l’orthodoxie financière, dans le fonctionnement de certaines formations sanitaires publiques.

Les investigations avaient révélé entre autre la vente illicite de médicaments, le rançonnement et l’accomplissement par des agents de la catégorie des aides-soignants et certains paramédicaux, d’actes ne relevant pas de leurs compétences. Des faits au regards desquels, le gouvernement avait pris l’engagement de combattre durablement les mauvaises pratiques préjudiciables à l’amélioration de l’offre de soins aux populations sur l’ensemble du territoire national.

C’est dire que l’engagement du gouvernement reste inébranlable dans l’assainissement engagé dans le secteur de la santé.

1 COMMENTAIRE

  1. C’est bon que le Président TALON ne soit pas d’accord pour le texte en discution au Parlement Français. Vraiment la France est elle vraiment un pays de droit ? La France doit vite faire pour restituer les patrimoines des pays africains, pour éviter ce que ceci peut engendrer comme haine contre la France dans le futur. Avec les nouveaux moyens de communication, la France est entrain de perdre l’estime des africains et ceci va grandissant.
    personne ne peut prévoir ce que ceci va générer négativement dans le futur

    Mon cher jeune brillant compatriote KOMI, sincèrement moi je voudrais vous conseiller de revenir au pays vous justifiée devant nos juges. Moi je rêve vous voir devenir Président de notre beau pays dans moins de 10ans. Vous savez Le Grand Mandela a quitté la prison de son pays pour devenir Président. Mais si vous restez à parler que par la presse de l’extérieur, le commun des béninois se disent, c’est parce qu’ils ont volé qu’ils trouvent les moyens de vivre à l’extérieur pour parler de ces pays où le coût de vie ets très élevé. ..

    Revenez chez vous, tout se jouera ici, le peuple va voir claire. Parce que nous étions tous d’avis qu’il faut lutter farouchement contre la corruption. Ne vous opposés pas à cela. Le pays va s’en sortir. Bref, vous m’avez bien compris mon cher jeune brillant compatriote.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici