Eau potable : Vers des accords entre l’ANAEPMR et les communes

Ecoutez le post
Sylvain Adokpo-Migan, Directeur de l’agence nationale d’Approvisionnement en Eau potable en Milieu rural (ANAEPMR)

Le conseil des ministres tenu ce mercredi 20 mai 2020 a autorisé la signature d’accords spécifiques entre l’agence nationale d’Approvisionnement en Eau potable en Milieu rural (ANAEPMR) et les communes du Bénin.

Ces accords permettront notamment à l’ANAEPMR de :
-poursuivre l’extension rapide de l’accès à l’eau potable au profit des populations des zones rurales ;
-professionnaliser l’exploitation, l’entretien et la maintenance des systèmes mis en place aux fins d’assurer la pérennisation des services d’adduction d’eau potable en milieu rural.

Ce faisant, l’ANAEPMR apportera son assistance aux Communes sans pour autant les dessaisir de leurs compétences dans le domaine du service public d’adduction d’eau potable en milieu rural.

En effet, c’est une vision nouvelle, simple et claire qui a motivé la création de l’Agence nationale d’approvisionnement en eau potable en milieu rural (Anaepmr) dont la mission est d’atteindre les objectifs du développement durable avant 2030. Une mission à laquelle l’agence s’attelle avec pour impératif de donner de l’eau potable à tous les béninois d’ici 2021, anticipant ainsi la date de 2030 retenue par la communauté internationale pour l’atteinte des ODD. 

Cette ambition a intégré les besoins en eau de la frange la plus importante de la population à savoir les populations rurales. Ainsi, en plus des 3,1 millions de personnes qui ont actuellement accès à l’eau potable en milieu rural au Bénin, l’ANAEPMR aura à donner accès à 4,5 millions supplémentaire de personnes à l’échéance 2021.

En terme d’équipements, il faut rappeler que le Gouvernement aura à investir 315 milliards de FCFA pour le déploiement au plan national. Déjà entre 2018-2019, 166 milliards sont consentis dans ce secteur où les résultats sont déjà visibles.

Selon Sylvain Adokpo-Migan, disait déjà le 17 octobre dernier, lors de la session Askgouv que « 2020 sera une année des châteaux et des réseaux » de sorte qu’en 2021, le taux de desserte soit de 100% au Bénin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici