Criet : Un juge démissionne (Les raisons)

Ecoutez le post

Le juge des libertés et de la détention de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), Essowe Batamoussi, a démissionné de son poste aux motifs de pressions venant de sa hiérarchie.

Reçu sur RFI, ce juge membre de la chambre des libertés et de la détention de la Criet, affirme que la Cour reçoit des « instructions » du pouvoir politique et qu’elle ne serait pas indépendante.

« Toutes les décisions que nous avons été amenées à prendre l’ont été sous pression. Je citerai la dernière, celle qui a vu le placement de Reckya Madougou, en détention donc. Dans ce dossier nous avons été sollicités par la chancellerie, car le dossier ne comportait aucun élément qui pouvait nous décider à la mettre en détention. Ce n’était pas la première fois. Il y a eu pas mal de dossiers où nous avons reçu des instructions de la chancellerie » a-t-il laissé entendre ce juge de la Criet aux micros de ladite radio.

A l’en croire, sa dénonciation serait dû à sa volonté d' »aider un tant soit peu les collègues qui y sont actuellement (justice) et qui sont sous pression et amener le peuple à savoir qu’il n’agissent pas de leur propre gré et qu’ils ont la pression du pouvoir ».

«Il est encore trop tôt pour parler de la démission du juge. Aucun document n’a été déposé dans ce sens», a indiqué de son côté une source au sein de la Criet. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici