Criet : Peine lourde pour un comptable du ministère de l’Enseignement secondaire

Ecoutez le post

La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), vient de condamner Kassimou Yacoubou Alley, ex-chef du service des Affaires financières du ministère de l’Enseignement secondaire à 20 ans de réclusion criminelle. Il a été condamné pour détournement de deniers publics en 2013.

Les faits

Les faits remontent à 2013. Selon La Nation, Kassimou Yacoubou Alley est le chef du service des Affaires financières du ministère de l’Enseignement secondaire, de la Formation professionnelle, de la Reconversion et de l’Insertion des jeunes.

Courant 2013, il a reçu un montant total de 224 850 000 F Cfa destiné au paiement des primes forfaitaires d’hébergement, de déplacement et de restauration des stagiaires enseignants contractuels de l’Etat en formation à Parakou. Au cours du paiement des bénéficiaires, il y a eu un manquant de 50 millions qui l’a obligé à suspendre l’opération.

Entre-temps porté disparu, il a été retrouvé et conduit à la brigade des Recherches de Parakou. Interpellé sur la cause de la suspension du paiement, il déclare avoir été victime d’une escroquerie portant sur le montant manquant de la part d’Emmanuel Kouassi Sagbo Houessou et d’une bande de pasteurs ayant à leur tête un certain prophète Jean Boco. Ceux-ci l’auraient convaincu de leur verser des sommes d’argent, soit directement entre les mains d’Emmanuel Sagbo Kouassi Houessou et autres.

Les investigations ont permis d’interpeller après plusieurs jours Emmanuel Sagbo Kouassi Houessou qui entre-temps avait ouvert des entreprises de couture à Parakou et à Natitingou. Kassimou Yacoubou Alley et Emmanuel Sagbo Kouassi Houessou seront poursuivis respectivement pour les crimes de détournement de deniers publics et d’escroquerie et complicité de détournement de deniers publics.

Kassimou Yacoubou Alley, a été reconnu coupable des faits de détournement de deniers public et condamné par la cour, statuant en matière criminelle ce mercredi, à 20 ans de réclusion criminelle. Emmanuel Kouassi Sagbo Houessou, son co-accusé s’en sort, quant à lui, avec une peine de cinq ans d’emprisonnement ferme pour l’infraction de recel de deniers publics.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici