Covid-19 au Bénin : 63,38 milliards de FCEA au profit des entreprises

Ecoutez le post
Patrice Talon, Président du Bénin

Le Conseil des ministres de ce mercredi 10 juin a pris des mesures en faveur des entreprises du Bénin impactées par la crise de la Covid-19.

Cette dotation, selon le conseil des ministres « est destinée à la prise en charge, selon le cas, de 70% du salaire brut des employés déclarés par leur entreprise sur une période de trois mois, au remboursement des crédits de TVA, à l’exonération du paiement de la taxe sur véhicule à moteur pour ceux qui ne l’ont pas encore payée au titre de l’année 2020 ou à sa conversion en crédit d’impôt, au titre de l’année 2021, pour ceux qui l’ont déjà payée, à la prise en charge des loyers commerciaux sur trois mois au profit des agences de voyage déclarées ».

« Elle est également destinée à la prise en charge intégrale des factures d’électricité pendant 3 mois pour les hôtels et les agences de voyage à hauteur de 4,1 milliards de FCFA » explique le conseil des ministres.

Le conseil des ministres explique également que « ce point intègre aussi un fonds de bonification de 30 milliards de FCFA au support d’une ligne de financement de 100 milliards de FCFA à taux zéro au profit des acteurs économiques ciblés via les établissements bancaires et les systèmes financiers décentralisés (SFD). »

De sorte que les crédits qui seront accordés via les établissements bancaires à zéro pour cent (0%) de taux d’intérêt seront remboursables sur une période de trois (3) ans maximum et les crédits accordés par les SFD, seront remboursables sur une période d’un an maximum.

Pour rappel, face à la crise sanitaire née de la pandémie de la Covid-19 et de ses impacts économiques, votre média en ligne Le Leader Info Bénin avait annoncé que le Président Patrice Talon voulait mettre en branle un plan Marshall pour venir en aide aux entreprises et personnes vulnérables afin de relancer l’économie nationale.

Un plan Marshall qui devait aller de l’octroi d’une aide aux couches de la population les plus vulnérables, à un soutien ciblé et temporaire de l’Etat aux entreprises affectées afin de les accompagner face aux conséquences immédiates de la crise, notamment en sécurisant leur trésorerie, et en les aidant à assurer leur rebond après la crise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici