Côte-d’Ivoire : Décès confirmé d’Hamed Bakayoko

Le Premier ministre ivoirien, Hamed Bakayoko, est décédé ce mercredi 10 mars 2021 en Allemagne où il a été transféré en urgence pour des soins.

Souffrant d’un cancer en phase terminale et hospitalisé depuis le début du mois de mars à l’Hôpital américain de Paris, Hamed Bakayoko avait été transféré dans un état grave dans un établissement de Fribourg, en Allemagne, dans la matinée du 6 mars, pour y suivre un traitement expérimental. Il a finalement succombé, ce 10 mars, à l’âge de 56 ans.

Selon certaines informations du magazine panafricain Jeune Afrique, Hamed Bakayoko avait été évacué en France le 18 février dernier. Ces derniers mois, il avait contracté le Covid-19 et souffert d’une grosse crise de paludisme, mais il se disait surtout très fatigué. Lors d’un premier séjour à Paris, fin janvier, il avait effectué une batterie de tests médicaux à l’Hôpital américain sans qu’aucun diagnostic précis ne soit communiqué.

Au regard de son état de santé dégradant, après la visite le 3 mars dernier, et prenant acte de la gravité de la situation, Alassane Ouattara a signé lundi dernier deux décrets « portant intérim » d’Hamed Bakayoko, nommant Patrick Achi, secrétaire général de la présidence, à la primature et Tené Birahima Ouattara, son frère cadet par ailleurs chargé des Affaires présidentielles, à la Défense.

Hamed Bakayoko, qui apparaissait comme l’un des plus sérieux candidats à la succession de Ouattara, est le second proche du président Ouattara qui décède en l’espace de quelques mois. Le 8 juillet dernier, Amadou Gon Coulibaly, son Premier ministre et dauphin désigné, mourrait brutalement à Abidjan après avoir été victime d’un malaise en plein conseil des ministres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici