Coopération décentralisée : L’ANCB et l’Ambassade de France au Bénin font le point

Ecoutez le post

Le président de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) et maire de Cotonou, Luc Sètondji ATROKPO a pris part ce mardi 22 juin 2021 aux côtés du ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération, Aurélien AGBENONCI, du ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale, Raphaël AKOTEGNON, de l’Ambassadeur de France au Bénin, Marc VIZY et de plusieurs autres personnalités, à un séminaire d’échanges pour la relance de la coopération décentralisée entre le Bénin et la France.

Co-organisées par l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) et l’Ambassade de France au Bénin, ces assises mixtes qui se déroulent simultanément en France par visioconférence et à Cotonou en présentielle, ont pour objectif de permettre aux acteurs de la coopération décentralisée au niveau des deux pays, de faire le point après les perturbations causées par la pandémie du Coronavirus d’une part et de relancer véritablement les interactions entre les villes béninoises et françaises d’autre part. 

Occasion pour le président de l’ANCB de réaffirmer l’engagement de la faîtière des communes béninoises, à accompagner ses membres dans le renforcement de leurs liens de coopération avec les villes françaises et dans la mise en place de nouveaux partenariats.

« Notre objectif principal à l’ANCB est que les communes béninoises profitent des partenariats pour non seulement se renforcer, améliorer leurs capacités technoïdes et leur savoir-faire mais aussi pour constituer avec leur homologues de la France une force de proposition en vue de mobiliser des ressources sur des projets concrets en faveur des populations », a précisé Luc Sètondji ATROKPO. 

Pour sa part, l’Ambassadeur de France a d’abord salué le dynamisme et la diversité des axes de coopération décentralisée entre le Bénin et la France avant de souhaiter que la dynamique soit maintenue. En procédant à l’ouverture de l’atelier, le ministre des affaires étrangères et de la coopération Aurélien AGBENONCI a insisté sur l’importance de la coopération décentralisée dans le développement car a-t-il martelé, « c’est à partir de la base, c’est à partir des territoire que l’on développe un pays ».

SOURCE : SITE DE ANCB

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici