Condamnation de Komi Koutché à la Criet : Talon parle de reddition des comptes

Ecoutez le post
Komi Koutché, ancien ministre des finances sous Boni Yayi

Dans un entretien exclusif accordé au magazine panafricain  »Jeune Afrique », le chef de l’Etat, Patrice Talon, à quelques mois de la fin de son mandat est revenu sur les sujets d’intérêt national dont la condamnation par la Criet de l’ancien ministre des finances sous Boni Yayi, Komi KOUTCHE, actuellement en exil aux Etats-Unis.

A en croire Patrice Talon, « Le fait qu’il (Komi Koutché) réponde de la gestion du Fonds National de Microfinance (FNM), au sein duquel des malversations ont été commises, ne relève en rien du règlement de comptes, mais de la reddition de comptes. »

Komi Koutché a été condamné le 20 avril 2020 à 20 ans de réclusion criminelle et à 500 millions de Franc CFA d’amendes par la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (CRIET), suite à un audit qui a révélé des malversations dans sa gestion sur les périodes 2010-2013 et 2013-2016. S’exprimant sur sa condamnation Komi Koutché estime que « c’est un verdict basé sur du faux ». Il a expliqué les raisons qui fondent son argumentaire lors d’une sortie médiatique à lire en cliquant sur ce lien :

https://leleaderinfobenin.net/komi-koutche-sur-sa-condamnation-par-la-criet-cest-un-verdict-base-sur-du-faux/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici