BOAD : Serge Ekue remplace Christian Adovelandé

Ecoutez le post
Serge Ekue, nouveau président de la Banque Ouest Africaine et de Développement (BOAD)

Dans un communiqué en date du 18 août 2020, le Président du Conseil des ministres de l’UMOA, a annoncé la nomination de Serge Ekue au poste de Président de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD).

A en croire ledit communiqué, c’est le Conseil des Ministres qui a procédé à la nomination de M. Serge Ekue conformément à l’article 24 des statuts de la BOAD. Une nomination pour un mandat de 6 ans intervient après avis favorable de le Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UMOA, sur proposition des plus Hautes Autorités Béninoises, conformément aux textes en vigueur au sein de l’Institution.

Il remplace le président Christian Narcisse Adovelandé, nommé le 8 février 2011, puis confirmé dans ses fonctions en février 2014 pour une période de six ans, arrivée à son terme.

La conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UMOA et le Conseil des Ministres ont adressé leurs chaleureux remerciements au Président sortant pour sa grande contribution aux bons résultats et aux succès obtenus par l’Institution tout au long de sa mandature. Ils l’ont également félicité pour l’ensemble de sa carrière démarrée à la BOAD, il y a quarante ans.

Serge Ekue fut précédemment Directeur Général de Natixis pour le Royaume Uni, Responsable des Solutions de Marchés de la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA), Directeur du Département Afrique et de la Russie pour la Banque de Grande Clientèle. Il était depuis mai 2020 le conseiller spécial du président Adovelandé a qui il succède pour porter les activités de la BOAD à un niveau plus élevé.

Pour info, sous la présidence de Christian Narcisse Adovelandé, entre 2011 et 2019, la Banque a approuvé un total de plus de 3950 milliards FCFA (7,1 milliards $) de projets avec une grande part accordée au secteur infrastructurel.

Selon les chiffres publiés par la BOAD, il a également obtenu la plus importante moyenne de financements et décaissements depuis la création de l’institution, soit 433,5 milliards FCFA (786 millions $) pour les financements et 333,8 milliards FCFA (605,7 millions $) pour les décaissements sur la période de 2014 à 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici