Biens culturels : Les députés français actent la restitution au Bénin

Ecoutez le post

Le Parlement français a adopté par 48 voix pour, 0 contre et 2 abstentions la restitution des 26 biens culturels, trésors royaux pillées en 1892 par le général Dodds lors du saccage du palais d’Abomey.

Les discussions autour de la loi sur la restitution des biens culturels, au Parlement français, ont été rapides. Et désormais, à travers ce vote, les œuvres demandés par le Bénin cessent de faire partie des collections nationales françaises et ce par dérogation au principe d’inaliénabilité.

Comme le précise la loi adoptée, la France a désormais 1 an pour procéder à la restitution de ces biens culturels à l’Etat béninois. Une loi qui, faut-il le rappeler, est l’un des fruits de la coopération redynamisée entre les deux Etats.

Mais alors que le Parlement français approuve, le Sénat quant à lui a émis des réserves. Le Sénat n’a pas adopté en nouvelle lecture le projet de loi relatif au retour de biens culturels à la République du Bénin et adopté par l’Assemblée nationale en nouvelle lecture. Cette chambre, a plutôt préférer s’indigner contre ce qu’elle appelle les cadeaux diplomatiques, allusion faite à la restitution par la France à Magadascar d’une couronne ornant le de la reine Ranavalona III. Mais ce vote du sénat n’impacte en rien les restitutions des œuvres au Bénin.

Conformément à la loi votée, la restitution concerne les vingt- six biens culturels suivantes : statue anthropomorphe du roi Ghézo, statue anthropomorphe du roi Glèlè, statue anthropomorphe du roi Béhanzin, porte du palais royal d’Abomey, porte du palais royal d’Abomey, porte du palais royal d’Abomey, porte du palais royal d’Abomey, siège royal, récade réservée aux soldats masculins du bataillon blu composé uniquement d’étrangers, autel portatif, autel portatif du roi Béhanzin, autel portatif du palais royal incomplet, autel portatif du palais royal incomplet, trône du roi Glèlè, trône du roi Ghézo, autel portatif à la panthère, fuseau, métier à tisser, pantalon de soldat, siège tripode kataklè sur lequel le roi posait ses pieds, tunique, récade réservée aux soldats masculins du bataillon blu composé uniquement d’étrangers, récade réservée aux soldats masculins du bataillon blu composé uniquement d’étrangers, autel portatif du palais royal incomplet, et sac en cuir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici