Afrique : Lancement d’un Conseil panafricain de la recherche scientifique

Ecoutez le post
Tenue de la réunion Zoom de lancement d’un Conseil panafricain de la recherche scientifique

Un Conseil panafricain de la recherche scientifique vient de voir le jour. Il a tenu le 6 juin 2020, sa première réunion Zoom avec plus de 200 universitaires, représentant plus de 32 pays sur 4 continents, dont 22 pays africains.

Bien que la réunion ait eu lieu un samedi, plus de 100 participants ont rejoint l’appel Zoom le grand jour. Un enregistrement de l’ensemble de la réunion Zoom du Conseil panafricain de la recherche scientifique (PASRC) est disponible en ligne, ainsi que l’ordre du jour de la réunion PASRC.

Dans son discours inaugural, le fondateur du Conseil panafricain de la recherche scientifique (PASRC), le Professeur Léonard Wantchekon a souligné les principaux objectifs du Conseil, qui sont de créer des synergies entre les disciplines et entre les Africains du continent et de la diaspora, de répondre au besoin aigu de recherche, de construire des générations les relations et inspirer les jeunes chercheurs potentiels, et pour inaugurer l’innovation inclusive.

Représentant l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire, partenaire académique de l’Africain School of Economics, la microbiologiste Dr. Valérie Carole Mbengue Gbonon, a présenté les activités de recherche de son institut, avec son collègue Dr. Bertin Guede Kipre. De l’Université de Princeton, le vice-doyen à l’innovation Rodney a présenté les principales priorités de son département, qui comprennent l’amélioration des partenariats externes, le travail en collaboration et la promotion de l’innovation inclusive. Le Dr Jessica Metcalf (professeure adjointe d’écologie, de biologie évolutive et d’affaires publiques) a discuté de son investissement personnel dans le continent. La réunion de lancement a ainsi jeté les bases de solides partenariats académiques.

Des représentants des gouvernements et des partenaires potentiels de l’Union africaine étaient également présents. Le Dr Rita Cooma, conseillère principale du Conseil panafricain de la recherche scientifique (PASRC) et membre de la Campagne mondiale d’éducation durable panafricaine AUDA-NEPAD, a parlé à la fois des efforts déployés pour adopter une résolution des Nations Unies qui ferait une campagne permanente pour l’éducation et des possibilités de collecte de fonds.

La réunion a également connu la participation de Son Excellence l’Ambassadeur Tete Antonio, Ministre des affaires étrangères du Gouvernement angolais et ancien Observateur permanent de l’Union africaine auprès des Nations Unies. L’Ambassadeur Tete a exprimé son soutien chaleureux au Conseil panafricain de la recherche scientifique (PASRC) et a discuté de la nécessité d’une révolution de l’éducation qui regrouperait les personnes de bonne volonté à travers les frontières africaines et les frontières intercontinentales, en mettant l’accent sur la diaspora.

Une grande partie du lancement du PASRC s’est concentrée sur les cinq comités qui aideront à solidifier le fonctionnement du PASRC : le comité des bourses, le comité de recherche, le comité des revues, le comité de collecte de fonds et le comité d’engagement du public, dirigé par Dr Raouf Boucekkine (Aix Marseille), Dr. Johan Fourie (Université Stellenbosch), Dr Roland Pongou (Université d’Ottawa), Dr Rita Cooma et Dr Benno Ndulu (Chaire Mwalimu Nyerere en développement et ancienne gouverneure Bank of Tanzania), respectivement. Les participants, dont Agnes Binagwaho, qui est doctorante en médecine et vice-chancelière de l’Université de Global Health Equity et professeure de pédiatrie à l’Université de Global Health Equity (Rwanda), se sont joints à la discussion animée qui a suivi.

La présentation Powerpoint partagée lors de la réunion est disponible ici

Les principaux enseignements sont ressortis de chacun des comités. Le comité de recherche a discuté de thèmes de recherche potentiels, allant de la dynamique des réseaux à l’épidémiologie en passant par l’ingénierie, pour ne citer que ces exemples. Une fois que le Conseil sera mieux établi, des bourses de recherche seront offertes aux boursiers postdoctoraux et aux chercheurs invités, et en reconnaissance de réalisations exceptionnelles. Le Conseil panafricain de la recherche scientifique (PASRC) a décidé de lancer une revue, provisoirement intitulée African Scientist, dans le but d’amplifier la recherche de haute qualité et de donner aux chercheurs africains une plate-forme interdisciplinaire pour leurs conclusions. Le comité des bourses a décrit le plan pour les boursiers supérieurs, les boursiers débutants et les membres associés. Ce comité a souligné qu’un mandat de 5 ans en tant que boursier ne serait pas seulement honorifique, mais également lié à des résultats de recherche significatifs. Enfin, le comité de mobilisation du public a défini une stratégie englobant les lycéens, les universités et les instances gouvernementales, non gouvernementales nationales, régionales et internationales.

Dans l’ensemble, la réunion a réuni de nombreux sympathisants et futurs membres du PASRC, tout en ouvrant une voie visionnaire. Au cours des prochaines étapes, les organisateurs du PASRC vont publier un rapport de réunion, vont répondre aux questions et suggestions des participants et enregistreront l’entité à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici