Affaire 39 ha à Abomey-calavi : Ça se complique

Ecoutez le post

L’audience de l’affaire “39 ha dans la Commune d’Abomey-Calavi” prévu pour ce mardi a effectivement démarré à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme ( Criet) avec à la barre l’ex-ministre de la décentralisation Barnabé Dassigli et le Préfet de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia.

Pour faire la lumière sur ce gros scandale foncier sur 39ha dans la commune d’Abomey-Calavi, le Préfet et l’ancien ministre étaient à la barre pour donner leur part de vérité.

Le préfet de l’Atlantique Jean Claude Codjia, dans sa déposition a reconnu avoir demandé à l’ancien maire Georges Bada, à travers une correspondance en date du 17 novembre 2016, de procéder au dédommagement de Dame Kpohinto, conformément à la décision de justice. Une correspondance qu’il aurait envoyé sur instruction du ministre de la décentralisation de l’époque qui lui a aussi adressé une note, en date du 9 novembre 2016 et qui demandait à ce que ce dossier soit vidé. « Sur instructions de mon supérieur hiérarchique, le ministre Barnabé Dassigli, j’ai instruit le maire Georges Bada d’exécuter la décision du tribunal de première instance de Cotonou», a -t-il expliqué.

Il a affirmé néanmoins n’avoir aucune information relative au-dit dossier encore moins à l’ordonnance du Tribunal d’Abomey-Calavi qui demandait de surseoir au dédommagement au moment des faits et qu’aucun compte-rendu ne lui a été fait ensuite de l’exécution de la décision de justice.

« C’est lorsque cette affaire est devenue publique que j’ai appris cette ordonnance. Je ne connaissais pas spécialement le dossier. Je n’ai fait que déférer aux instructions de ma hiérarchie », a-t-il soutenu.

Le ministre Barnabé Dassigli pour sa part dit avoir hérité du dossier de l’ancien ministre de la décentralisation, Véronique Brun Hacheme, à travers une correspondance en date du 03 mai 2016 de l’ex-préfet de l’Atlantique-Littoral Épiphane Quenum

Ladite correspondance, demandait d’exécuter trois décisions de justice dont celle portant sur l’affaire des 39 hectares à Abomey-Calavi. C’est donc dans ce prolongement qu’il aurait instruit le Préfet qui a ensuite instruit le Maire. Malheureusement, il n’ira pas au bout de sa déposition car pris d’un malaise et évacué à l’hôpital.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici