Adja-Ouèrè : Don de kits scolaires aux élèves démunis de la Commune

Ecoutez le post

Ils sont au total 15 apprenants à recevoir de la mairie d’Adja-Ouèrè en collaboration avec la société OFMAS, un don de kits scolaires le mardi 17 Novembre dernier.

C’est le CEG d’Adja-Ouèrè qui a servi de cadre à cette cérémonie présidée par le maire Cyrille Adégbola, à la tête d’une délégation de la Commune. Recevant ses hôtes, le Directeur du CEG, Saliou Olalandou, à l’entame de son allocution, a présenté les difficultés que rencontrent les parents en terme de payement des frais de scolarité, l’état des salles de classes et même les conditions nutritionnelles désastreuses des élèves. « Quand il y en a pour un, il y en a pour deux » s’est-il réjoui car pour lui, « la joie ne serait pas équitable si elle n’est pas partagée par tous. Et c’est dans cette optique que les autorités de notre Commune ont pensé à ces pauvres âmes et ont choisi comme cheval de bataille no 1 , l’éducation. Elles sont arrivées pour partager avec les élèves et les écoliers ce que Dieu a mis à leur disposition. Le défi est grand, mais nous pouvons y arriver si nous conjuguons nos efforts. Il n’y a pas de développement à la base si l’éducation n’est pas assurée » a ajouté le directeur du CEG d’Adja-Ouèrè, affirmant qu’il n’y a de richesse que d’Homme.

<< Celui qui peut le faire, c’est celui-là que Dieu choisit >>, ce ne sont pas des gestes quotidiens. Ils sont au nombre de 320 à être impactés dont 70 élèves et 250 écoliers. Ce n’est qu’un début, dixit m. Cyrille Adégbola, maire de la Commune d’Adja-Ouèrè. Ces élèves présents devant nous, sont ceux qui ont été sélectionnés sur la base des données statistiques du Centre de Promotion Sociale d’Adja-Ouèrè, précise m. le maire de la Commune.

<< Des êtres humains, des innocents ne peuvent pas étudier dans ces bâtiments délabrés sans paniquer une minute. Même les enseignants, dans ces conditions, ne peuvent pas donner le meilleur d’eux-mêmes » s’est désolé Pierre Olaogou Adékpédjou, Deuxième Adjoint au Maire, qui rasure que « La mairie a pris acte et pensera à vous ».

Pour terminer, l’autorité de tutelle de la Commune a, au nom de son administration, a promi une enveloppe financière de trois cent ( 300.000 ) fcfa au CEG et à son personnel afin de les accompagner.

Deux élèves, Zita Agounkpléto et Jean Bamitéfakandé ont, au nom de tous leurs camarades remercié la Commune et son chef pour ce geste combien important qui leur va droit au cœur. Le directeur du CEG d’Adja-Ouèrè promet de gérer dans la transparence les fonds qui leur ont été gracieusement offerts et souhaite que ce geste de solidarité ne soit pas isolé, mais se renouvelle et que son collège ne soit pas le seul de la Commune à être impacté par la mairie d’Adja-Ouèrè.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici