Accusations d’un juge de la Criet : Séverin Quenum réagit

Ecoutez le post

Accusé par le juge démissionnaire de la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (CRIET), Essowé Batamoussi, le ministre de la Justice, Séverin Quenum a réagit sur les faits dénoncées.

Après les accusations du Juge Essowé Batamoussi de la Criet, Séverin Quenum se défend de toute intervention dans le dossier Madougou. Au contraire, il dénonce une manipulation politique.

« Ce magistrat (de la Criet) je ne le connais pas et je ne lui ai jamais parlé, bien qu’étant le garde des Sceaux qu’il met en cause. Vous savez bien que Madougou et ses alliés politiques dit de l’opposition radicale, jurent par tous les dieux que l’élection du 11 avril n’aura pas leu. Ils souhaitent provoquer une insurrection destinée à mettre un terme au mandat du président en exercice » a laissé entendre Séverin Quenum aux micros de RFI.

Selon lui, vu le contexte actuel dans lequel le Juge Essowé Batamoussi de la Criet fait de telles déclarations, il ne s’agirait ni plus ni moins d’une déclaration orientée, d’une manipulation.

« Il n’y a pas d’instruction donnée. Il n’était même pas nécessaire de donner des instructions. De quelles instructions a-t-on besoin dans un dossier de financement de terrorisme ? Ce n’est pas nous qui l’avons dit. Les juges sont indépendants et ne sont soumis qu’à l’autorité de la loi » a conclu Séverin Quenum à l’encontre du Juge Essowé Batamoussi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici