2e session ordinaire 2020 de la 5e législature du Parlement de la CEDEAO : Le budget de la Communauté au coeur des débats

Ecoutez le post

Ce mercredi 13 janvier 2021, s’est ouverte par visioconférence, la 2e session ordinaire du Parlement de la CEDEAO au titre de l’année 2020. Une session qui se tient du 13 au 19 Janvier 2021.

Prévue pour se tenir l’année dernière, c’est en ce début d’année 2021 que se déroule cette session ordinaire du Parlement de la Cedeao pour cause de pandémie de la covid-19, alors que les parlementaires de l’institution régionale envisageaient cette session à Abuja avec la présence physique effective de tous.

Le budget communautaire au centre des préoccupations

Abordant l’ordre du jour de cette session, le président du Parlement de la CEDEAO, le sierra-léonais Mohamed Sidie Tunis a souligné que c’est une session budgétaire qui offrira au Parlement, conformément aux dispositions du protocole additionnel, l’opportunité d’examiner le budget de la communauté. Il reviendra au Parlement de s’assurer plus précisément de l’orientation des prévisions budgétaires vers des programmes impactant les populations dans leurs besoins essentiels. Ce budget ne se consacrera pas seulement à la lutte contre la covid 19, mais s’intéressera à d’autres préoccupations chères à la sous-région comme : la démocratie, l’état de droit, la paix, le règlement des conflits, la lutte contre le terrorisme, la réduction de la pauvreté et le changement climatique.

Le président Sidie Tunis s’est dit optimiste et confiant quant à la victoire contre le coronavirus.  » Sur les cendres de la pandémie, ensemble, nous bâtirons une CEDEAO plus forte et plus résistante . Dans une union forte a-t-il conclu, nous vaincrons ensemble « .
Les députés statueront sur le programme d’activités du Parlement pour l’année 2021. Les projets de rapports des commissions mixtes, des commissions ad’hoc et des missions d’observation des élections. Les députés approuveront aussi le plan stratégique du Parlement en plénière avec les amendements qui s’imposent pour la 5e législature qui court de 2020 à 2024.

Il faut souligner que dans son discours d’ouverture, le président Mohamed Sidie Tunis est revenu sur l’un des sujets à l’ordre du jour de cette session qui demeure le programme-phare au moment de sa prise de fonction le 04 Février 2020 : l’élection des députés du Parlement de la CEDEAO au suffrage universel direct.
Jusqu’à présent, les députés au Parlement de la CEDEAO sont désignés au sein des Assemblées nationales des pays membres sur une base égalitaire de 5 députés par pays. L’ouverture de cette 2e session devait être marquée par les interventions du président de la commission de la CEDEAO Jean Kassi Brou sur le rapport de mise en oeuvre du programme de travail communautaire, et du président de la Haute Cour de Justice de la CEDEAO, l’honorable juge Edward Amoako Asante sur la solidarité vis à vis des parlementaires.

Il faut dire qu’au début de cette session par visioconférence, six nouveaux députés ont prêté serment. Ils étaient cinq guinéens et un libérien qui deviennent ainsi des parlementaires de la CEDEAO.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici