Financement de la sécurité : L’initiative de Talon présentée aux ministres des finances de la zone franc à Paris

Le ministre de l’économie et des finances Romuald Wadagni a participé ce 11 octobre 2019 à la Réunion des ministres des finances de la zone franc à Paris. Au cours de la session ministérielle, il a présenté l’initiative du Chef de l’Etat béninois Patrice Talon sur le financement de la sécurité…

Romuald Wadagni a exposé devant Bruno Le Maire et ses collègues de la zone franc et des Comores, l’initiative du président Patrice Talon sur le financement de la sécurité. C’est en abordant la question des flux financiers illicites, un sujet majeur de cette rencontre, que Romuald Wadagni a levé un coin de voile sur la proposition du Président béninois en matière de lutte contre le terrorisme. Cette approche de solution pour la sécurité qui était au centre de récents travaux à Dakar avec le Président Macky Sall, s’offre comme l’une des meilleures pour les économies africaines.

Pas d’économie stable et forte sans sécurité a martelé le ministre des finances béninois. Reprenant Patrice Talon, Romuald Wadagni a rappelé qu’il est important de prendre en compte l’impact négatif des financements étrangers pour la sécurité des pays menacés par le terrorisme. Ces appuis qui vont avec le blanchiment de capitaux ont un effet nocif sur la croissance du Produit intérieur brut (PIB) des pays qui les reçoivent. C’est pourquoi l’Afrique de l’Ouest a décidé de prendre en charge son destin en dégageant d’importantes ressources pour combattre le terrorisme et garantir sa sécurité.

L’Eco dans l’UEMOA en 2020

En sa qualité de Président du Conseil des ministres statutaire de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), Romuald Wadagni a animé une conférence de presse de clôture de la réunion aux côtés de son homologue français. Interrogé sur l’opportunité de la future monnaie de l’Afrique de l’Ouest, l’Eco, Romuald Wadagni en a fait l’historique. Il a présenté le mécanisme après avoir abordé ses avantages. Le régime de change de l’Eco sera flexible avec un ciblage de l’inflation. Toutefois, l’adoption de cette monnaie par tous les pays de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO)requiert des progrès sur le respect des critères de convergence.

“Dans la zone UEMOA, l’ensemble des pays devraient respecter tous les critères de convergence du premier rang en 2020… L’UEMOA est donc  prête à passer à l’Eco” a souligné Romuald Wadagni. Cependant, en attendant l’adoption de cette unique par les autres pays membres de la CEDEAO, les paramètres actuels de la monnaie resteront inchangés.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019

A propos Frejus SASSE

Rédacteur en chef / Vidéo - Journaliste / Blogger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *