Fête des mères à Sèmè-Podji : Uriel Agbédja sème la joie dans le cœur des femmes

Les femmes de la commune de Sèmè-Podji ne sont pas restées en marge de la célébration de l’édition 2018 de la fête des mères. Sous l’égide de l’association des chasseurs d’images de la commune, elles se sont retrouvées hier dans l’enceinte de l’arrondissement centrale pour passer de bons moments de réjouissance autour de copieux repas. Occasion pour le jeune et dynamique Uriel Agbadja, Président du mouvement politique Plus sans Nous et parrain de l’évènement, de rendre un hommage mérité à toutes ces femmes, sans lesquelles l’avenir de l’humanité aurait été hypothéquée.

Il ne rate aucune occasion pour marquer sa présence aux côtés des populations de Sèmè-Podji. Dans les bons comme mauvais moments, Uriel Agbadja, président du mouvement politique Plus Sans Nous (PSN) est toujours au petits-soins pour ses frères et sœurs. Il l’a encore démontré hier lors de la célébration de la fête des mères dans la commune.

Sollicité par l’Association des chasseurs d’images de la commune, Uriel Agbadja n’a pas hésité à répondre favorablement. Entouré de certains lieutenants de son mouvement, le jeune leader politique a rendu un hommage vibrant aux femmes mères. Dans son intervention fortement ovationnée, il a réaffirmé sa disponibilité à soutenir et accompagner les femmes de la commune. « Vous êtes mes mamans. Et sans vous je ne serais par ce que je suis aujourd’hui », a-t-il déclaré. Pour lui, une mère n’a pas de prix. De ce point de vue, tous les hommes, qu’ils soient, grands ou petits, pauvres ou riches, président de la République ou paysans, ont un devoir de reconnaissance éternel vis-à-vis de leurs mères sans lesquelles, ils n’existeraient pas.  « Malheureusement, ce qu’on constate aujourd’hui c’est qu’en lieu et place de la célébration, de la reconnaissance et des honneurs que vous mérités, beaucoup d’entre vous sont instrumentalisées, marginalisées, maltraitées, battues et déshonorées par les hommes que vous avez-vous-même mis au monde », a-t-il regretté.

LIRE AUSSI : 

https://leleaderinfobenin.net/1er-mai-uriel-agbedja-communie-avec-les-artisans-de-seme-podji/

Toutefois, Uriel Agbédja reste optimiste en ce qui concerne l’avenir de la femme en général et des mères en particulier. « Je reste tout de même convaincu qu’avec l’action convergées de la société civile, et du mouvement Plus Sans Nous dont la vocation est de combattre l’injustice sous toute ses formes, l’espoir est permis », a-t-il laisser entendre. Il a fini en les invitant à s’unir davantage et à travailler main dans la main pour s’imposer dans la société. Il n’a pas manqué de les féliciter pour la qualité de la fête avant de promettre les aider à mieux organiser les prochaines éditions.

Au nom de ses camarades, la présidente de l’Association a remercié Uriel Agbédja pour son soutien constant et permanent à leurs initiatives. Elle lui a ensuite rassuré de leur soutien et de leur accompagnement dans le combat que mènent son mouvement politique et lui, pour le bonheur des filles et fils de Sèmè-Podji.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici