Fédération béninoise de basketball : Les nouvelles réformes de Onifadé

L’année 2019 s’achève pour les amoureux de la balle au panier, avec l’organisation de l’assemblée générale ordinaire de la fédération béninoise de basketball.

A cette occasion, le rapport moral et d’activité de l’exécutif a été présenté aux différents délégués. Lequel rapport a été validé par l’ensemble des participants. En présentant son rapport moral, le président a décliné les grandes réformes que va connaître l’année 2020. L’idée derrière cette annonce est de donner un coup de fouet au développement de cette discipline. Une noble ambition certainement.

Les réformes en question

La première révolution annoncée, est la numérisation des formalités administratives par les associations. Il est inutile de rappeler que nous vivons dans une société de plus en plus digitalisée. Assurer une traçabilité et une sécurité des données pour toute association est aujourd’hui une nécessité. D’abord, cela élimine la lourdeur administrative et entraîne de ce fait un gain de temps. Dans un pays comme le nôtre où l’archivage des documents est un casse-tête, la numérisation apparaît sans nul doute comme la panacée. Le président ONIFADE et son équipe l’ont bien compris.

Toujours pour assurer une célérité dans la gestion administrative. Le comité exécutif envisage le recrutement d’un directeur administratif. Cela peut paraître banal et superflu. Mais qu’on se le dise en même temps. Gérer une administration est pratiquement scientifique. En maîtriser les contours est une compétence qu’on acquiert. Auquel cas, posez-vous la question de savoir pourquoi la création d’une école nationale d’administration sur le campus qui forme les élites de demain. Ce n’est absolument pas un poste créé pour contenter un proche ou faire du favoritisme. C’est du pragmatisme et de l’objectivité.

Et puis il y aussi la relecture des textes réglementaires prévu pour le premier trimestre de l’année 2020. Annoncée depuis la saison écoulée, elle sera bientôt une réalité.  A ceci s’ajoute la réapparition de la super league, la nouvelle dénomination de la division d’élite.  2 à 3 tours, en aller-retour, un play-off et une finale : c’est le tableau achalandé auquel aura droit le public.

La pomme de discorde qui ne devrait pas exister

Pas une minute à perdre, le comité exécutif entame la mise en œuvre des nouvelles résolutions. Notamment le lancement de la super league. Un format qui regroupe exclusivement les meilleures équipes du pays afin d’avoir un niveau élevé. La fédération malgré elle se retrouve opposée, à un non catégorique, des entraîneurs venus à la réunion technique.  Ils réclament à l’exécutif des moyens financiers pour animer le championnat. C’est un secret de polichinelle, tout le monde sait que la fédération consacre largement ses maigres ressources à l’organisation et la réussite des expéditions de nos athlètes. Pourtant les différents délégués représentant les associations dont les entraîneurs boudent aujourd’hui, ont validé les conditions de participation proposées. L’une d’elle exige que les clubs se financent eux-mêmes. La fédération en cas de possibilité peut venir en appoint.  Les subventions ne devraient plus constituer le « butin » auquel on s’accroche. Les associations doivent trouver des mécanismes pour faire des rentrées d’argent et s’autogérer.  Il y va aussi de leur rayonnement.

Seulement, cette volte-face des techniciens est un boulet pour le président Onifadé, qui entend malgré tout, marcher selon les dispositions statutaires. Des dysfonctionnements et un manque de communication au sein de l’organisation de certaines associations, causent aujourd’hui un préjudice au comité exécutif. Le bon sens et le respect de la parole donnée s’invitent dans le débat. La responsabilité impose aux entraîneurs et à leurs dirigeants d’honorer leurs engagements.  L’année 2020 ne doit pas connaitre un début tumultueux. Le basket béninois n’a pas besoin de ça. L’heure est plutôt au travail pour des lendemains de victoires. C’est le vœu des passionnés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici