Expulsion de l’Ambassadeur Olivier Nette : Les raisons

Temps de lecture estimé: 3 minutes
Olivier Nette, Chef de la délégation de l’Union Européenne au Benin

L’information a fait le tour des réseaux sociaux ainsi que des médias depuis hier soir. Le chef de la délégation de l’Union Européenne au Bénin, Olivier Nette est indésirable au Bénin. Pour cause, son « ingérence » dans les affaires politiques au Bénin.

A l’actif de son départ voulu par le gouvernement béninois, ses prises de positions ostentatoires et sans respect des règles diplomatiques en la matière. En effet, depuis quelques mois, l’ambassadeur a multiplié les sorties au cours desquelles il s’est ouvertement prononcé sur des questions de souveraineté du Bénin.

Les faits reprochés à Olivier Nette 

Lors de l’audience à lui accorder par le président de la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la communication (HAAC), le mardi 20 août 2019, le Chef de la délégation de l’Union Européenne au Bénin, s’est plaint au sujet de l’exercice libre de la profession de journaliste au Bénin. Selon lui, les relations bilatérales entre le Bénin et l’Union Européenne sont fondées sur le respect et le partage de valeur telle que la liberté d’expression et qu’il faille, au-delà de la régulation de la presse, assurer sa protection et garantir la liberté de presse au Bénin. Des allégations qui dépassent le champ de la diplomatie pour se traduire en immixtion, comme si le Bénin était encore sous protectorat.

Quelques jours plus tard, le Chef de la délégation de l’Union européenne (Ue) au Bénin a rencontré les acteurs des médias au détour d’un déjeuner de presse. A l’occasion, plusieurs sujets ont été débattus dont la crise politique née au lendemain des législatives, l’indépendance de la justice avec la création de la Criet et la question de la sécurité.

Olivier Nette, Chef de la délégation de l’Union Européenne au Bénin remettant ses lettres de créances au Président Patrice Talon le 3 mai 2018

Sur la situation politique, l’Ambassadeur Olivier Nette a dit avoir regretté la tenue des élections législatives sans l’Opposition et constaté que jusque-là, c’est le statu quo. Une situation qu’il a condamnée estimant que le gouvernement ne faisait pas les efforts nécessaires pour juguler la crise. Des propos qui malheureusement constituent une ingérence dans les affaires intérieures d’un Etat souverain.

Sur la question de la création de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), le Chef de la Délégation de l’Ue avait déploré le fait que certains articles qui fondent cette nouvelle juridiction, rendent difficile la Coopération entre le Bénin et des structures internationales.

LIRE AUSSI :

Diplomatie : Olivier Nette de l’Union Européenne renvoyé du Bénin

Autant de raisons, pour lesquelles, les autorités béninoises auraient « jugé inacceptable qu’un diplomate étranger exerce un rôle public d’activisme proche de celui d’un responsable politique aligné sur les positions de l’opposition béninoise ainsi que de la société civile » selon une source citée par l’Evénement Précis.

Le Bénin a décidé de se séparer de l’Ambassadeur Olivier Nette qui doit quitter Cotonou, au plus tard, le samedi 30 novembre prochain.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019

A propos Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *