Le Bénin, enfin producteur de pétrole

Temps de lecture estimé: 2 minutes

Le Bénin poursuit ses efforts pour développer son secteur des hydrocarbures et de l’énergie afin de stimuler la croissance économique. Alors qu’un gisement de 87 millions de barils de pétrole a été découvert à Sèmè-Podji en 2013, sans suite, le Président Patrice Talon est décidé à faire entrer le Bénin dans le cercle des pays pétroliers.

Selon certaines sources rapportées par ‘’La Lettre du Continent’’, le Bénin s’apprête à organiser dans les prochains mois un appel d’offres pour ses blocs offshores les plus proches de la côte, à savoir les Blocs 1, 2, 4, 5 et 6 afin d’octroyer des permis d’exploitation. Un travail réalisé par les membres de l’Unité d’appui à la gestion des affaires pétrolières (Uagap), créée lors du Conseil des ministres du 28 juin 2018 et dont la mission était d’appuyer la relance des activités de recherche et d’exploitation pétrolière et minière sur l’ensemble du territoire national.

LIRE AUSSI :

EXCLUSIF/ BENIN – NIGERIA : Comment les trafiquants d’essence contournent la fermeture des frontières

Selon ‘’La Lettre du Continent’’, plusieurs compagnies pétrolières ont effectué sans succès dans le passé des forages dans cette zone, notamment Hunt Oil et Century Energy Services (bloc 2), ainsi que Shell et Petrobras (bloc 4) et les nigérians d’Oranto, qui n’ont effectué qu’une sismique sur les blocs 5 et 6. Quant au bloc 3, il est détenu depuis décembre 2014 par la compagnie Frazoil Benin appartenant au groupe Oilserv, de l’homme d’affaires nigérian, Emeka Okwuosa.

Le gisement de Sèmè (bloc 1) a quant à lui été abandonné en 2015 par son opérateur nigérian Sapetro renseigne ‘’La Lettre du Continent’’.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019

A propos Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *