EXCLUSIF/Fermeture des frontières nigérianes : Voici ce qui attise la colère de Buhari contre Talon

Décidée de manière brutale et unilatérale, le 19 août dernier, la fermeture des frontières nigérianes, se poursuit toujours depuis deux mois déjà.

Les raisons évoquées, par la partie nigériane sont entre autres pour ‘’mettre fin à la contrebande’’. Mais en réalité, les véritables raisons se trouvent dans l’offensive diplomatique du gouvernement béninois qui ne favoriserait pas le Nigéria.

Selon ‘’La Lettre du Continent’’, la fermeture de la frontière nigériane a été décidée moins de trois semaines après la visite officielle, le 28 juillet, du président indien Ram Nath Kovind à Cotonou. Une visite qui était la première jamais effectuée par un président indien en Afrique, surtout lorsque l’on sait que depuis la libéralisation de l’exportation du riz, en 2012, l’Inde a dépassé la Thaïlande et est devenu le principal exportateur de riz au monde. Donc un partenaire d’affaires stratégique pour le Bénin.

LIRE AUSSI :

https://leleaderinfobenin.net/fermeture-des-frontieres-nigerianes-voici-la-liste-des-produits-prohibes-au-nigeria/une/

Cette visite au Bénin, et non au Nigéria, considéré comme étant la 1ère économie d’Afrique subsaharienne, avec une population de plus de 200 millions d’habitants et un PIB de 397 Milliards de dollars en 2018, aurait été un affront fait au Président Muhammadu Buhari, dont le pays serait la porte d’entrée au marché africain pour les exportateurs indiens.

Muhammadu Buhari n’aurait pas digéré cette visite qui a permis de consolider les liens entre le Bénin et l’Inde surtout que depuis quelques « le Bénin est devenu l’un des principaux exportateurs de riz en Afrique, notamment de riz indien qui entrent dans le port de Cotonou et est ensuite dispatchés dans toute la sous-région, où elles bénéficient de droits de douane préférentiels ».

LIRE AUSSI :

https://leleaderinfobenin.net/fermeture-des-frontieres-nigerianes-une-entrave-au-libre-echange-selon-la-cedeao/une/

Loin des arguments brandis, c’est en réalité, pour mettre fin à la réexportation, via le Bénin, de riz indien sur le marché nigérian, que le Président Muhammadu Buhari a décidé de fermer ses frontières.

 

A SUIVRE….

 

2 Commentaires

  1. Les raisons évoquées par le Nigeria ne devraient pas justifier la fermeture de la frontière entre les deux pays qui se côtoient. Lorsque l’on sait qu’il y a une interdépendance économique, financière et sociale entre ces deux pays frères. Ce qui s’est passé et qui continue librement son cours laisse à refléchir et fait d’ailleurs peur si on voit en face le dommage que cette fermeture de frontière cause non seulement au Bénin mais aussi au Nigéria lui même pour la libre circulation des marchandises d’un Etat à un autre. J’ai peur en ce qu’une perte de confiance de la part du Bénin peut facilement se justifier à l’avenir. En conclusion le Nigéria doit tenir compte de l’humanisme qui devrait caractériser les prises de décision aussi dure comme celle- ci.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici