Environ 900 hectares de pinède détruits par un feu en cours près de Carcassonne, un article de Le Monde.fr – Actualités et Infos en France et dans le monde

L’incendie qui s’est déclaré mercredi sur la commune de Montirat ne menace aucune habitation mais monopolise près de 400 hommes et de nombreux moyens techniques.

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui à 07h01, mis à jour à 07h17

Temps de Lecture 2 min.

Deux Canadair sont utilisés pour lutter contre le feu près de Carcassonne, à l’image de celui utilisé à Carros, en France, le 24 juillet.
Deux Canadair sont utilisés pour lutter contre le feu près de Carcassonne, à l’image de celui utilisé à Carros, en France, le 24 juillet. ÉRIC GAILLARD / REUTERS

Quelque 400 pompiers étaient mobilisés dans l’Aude dans la nuit de mercredi 14 à jeudi 15 août pour lutter contre un incendie ayant détruit des centaines d’hectares de pinède.

« Environ 900 hectares ont brûlé », a déclaré jeudi vers 6 h 30 le commandant Philippe Fabre, chef du groupement opérationnel du service départemental d’incendie et de secours de l’Aude (SDIS).

Le feu, qui a démarré mercredi vers 16 heures au sud-est de Carcassonne, sur la commune de Montirat, n’a fait aucune victime selon les pompiers. Il n’était pas circonscrit jeudi mais ne menaçait aucun hameau ni aucune habitation dans l’axe de sa propagation, selon le commandant Fabre.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les feux de forêt en Grèce, des catastrophes à répétition

Quatre Canadair et deux bombardiers d’eau

L’incendie s’est déclaré pour une raison inconnue sur un relief couvert de pinèdes et de végétation basse, une zone classée à risque « sévère » en raison de la sécheresse.

« Ce feu est compliqué parce qu’on est sur des secteurs difficiles d’accès, très peu accessibles, il n’y a pas de pistes praticables », a souligné auprès de l’AFP la directrice de cabinet du préfet de l’Aude, Aude Laybourne.

Mercredi, des moyens aériens – quatre Canadair et deux avions Dash bombardiers d’eau selon la préfecture – ont été mobilisés. Mais la nuit a interrompu leurs rotations.

« L’enjeu pour les heures qui viennent sera de positionner des hommes sur des points stratégiques » pour tenter de couper le feu et « qu’on n’ait plus, quand les moyens aériens pourront à nouveau intervenir, que des points chauds, épars », a expliqué le commandant Fabre. Les appareils devraient décoller dès le lever du jour.

Dans la nuit, « on va aussi noyer les lisières de l’incendie » pour éviter toute reprise, a ajouté le commandant. « Ce qui est inquiétant, c’est le vent qui devrait se renforcer jeudi », a confié Mme Laybourne. Il soufflait sur le relief entre 30 et 40 km/h, mais les rafales pourraient atteindre 60 km/h jeudi selon la directrice de cabinet.

Lire aussi Une partie de l’Europe touchée par des incendies de forêts

Cinquante hectares brûlés dans l’Hérault

Mercredi dans la journée, des habitations isolées, moins d’une dizaine selon le commandant Fabre, ont été mises en sécurité et protégées par les pompiers. Leurs habitants ont été confinés dans les bâtiments, volets et fenêtres fermés. « Ce sont des habitations de type bergerie ou maisons isolées », avait précisé le commandant mercredi soir.

Aucune évacuation n’a été ordonnée dans le secteur, selon la directrice de cabinet du préfet de l’Aude. Quelque 400 hommes étaient mobilisés après l’arrivée de renforts de deux colonnes de sapeurs-pompiers venus d’Aix-en-Provence et de Nîmes, soit environ 120 hommes.

Par ailleurs, un autre incendie s’est déclaré, dans le département de l’Hérault. Mercredi soir, quelque 50 hectares de pinède avaient brûlé, aucune habitation n’était menacée, selon le centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (Codis) 34. Le feu se situe à Quarante, dans l’ouest du département.

Réagissez ou consultez l’ensemble des contributions

Source link

A propos Frejus SASSE

Rédacteur en chef / Vidéo - Journaliste / Blogger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *