Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle : Kakpo Mahougnon appelle à changer de paradigme

Kakpo Mahougnon, Ministre des Enseignements secondaires, Technique et de la formation professionnelle

Le nouveau Ministre des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle, KAKPO Mahougnon a pris le lundi 30 octobre 2017, les rennes de son nouveau département ministériel. A travers une cérémonie fort simple, le ministre entrant a affirmé sa disponibilité à relever avec les partenaires sociaux les défis du secteur de l’enseignement secondaire par le biais d’une approche participative qui promeut le dialogue social.

Le Ministère des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle est le baromètre de la tension sociale dans le pays. Cette déclaration du tout nouveau ministre ayant à charge ce sous-secteur met ainsi l’accent sur le rôle que jouent les syndicalistes dans le maintien d’un climat social apaisé. Les grèves en effet ont des conséquences graves et celles de ces dernières années ont eu des impacts négatifs sur le système éducatif. Fort de ce constat, Kakpo Mahougnon veut faire des partenaires sociaux une pièce maitresse dans la réussite de sa mission. Il voudrait entretenir un dialogue franc, sincère et objectif avec eux et ceci bien évidemment dans la rigueur.

Devant les cadres de son ministère et surtout en présence de son prédécesseur Lucien KOKOU, le nouveau ministre a aussi affiché clairement sa volonté de travailler pour la prise en compte du corps d’encadrement pédagogique et faire de ce sous-secteur un levier de développement conformément au Programme d’Action du Groupe, PAG. Kakpo Mahougnon a ensuite invité le personnel à jouer correctement sa partition. Il entend également prioriser la justice, l’équité et une approche participative qui va reconnaitre à chacun ses efforts.

De toute façon, c’est un homme qui connait la maison et qui a travaillé en étroite collaboration avec son prédécesseur, lequel laisse un bilan appréciable à la tête du ministère. En effet, pendant les dix-huit mois passés à la tête de ce ministère, Lucien KOKOU a procédé à la relance de l’encadrement pédagogique. Il a opéré des réformes et des changements structurants notamment et l’amélioration de la gouvernance financière au niveau des collèges publics. Celui qui le remplace va certainement poursuivre les chantiers entamés et apporter ses innovations. Agé de 52 ans, Mahougnon Kakpo est depuis 2014 Professeur Titulaire des Universités du CAMES. Il était jusque là Directeur des Examens et Concours du Ministère des enseignements secondaires , techniques et de la Formation Professionnelle.

Jean Paul Ibikounle

Profil de Mahougnon Kakpo, Ministre de l’enseignement secondaire

Mahougnon Kakpo est né en 1965 à Bopa au Bénin. Après l’obtention en 1984 d’un Bac littéraire à Comè, il s’inscrit à l’Université Nationale du Bénin où il fait des études de Lettres modernes, sanctionnées par une Maîtrise en 1991. Il poursuit sa formation en France à l’Université Michel de Montaigne Bordeaux III et y obtient un Diplôme universitaire de recherche en sciences de l’information et de la communication en 1992 et un Doctorat en Littératures Françaises, Francophones et Comparées en 1996.

Consultant en communication pour plusieurs organismes nationaux et internationaux depuis 1998 et enseignant à l’Université d’Abomey-Calavi, il est depuis 2014 Professeur Titulaire des Universités du CAMES. Chef du département des Lettres modernes de l’Université d’Abomey-Calavi de 2010 à 2014, Directeur scientifique de plusieurs laboratoires de recherches dont le  Laboratoire d’Etudes Africaines et de Recherches sur le Fa depuis 2015, il a aussi exercé plusieurs fonctions politico-administratives, notamment celles du Directeur des Examens et Concours du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Formation Professionnelle en 2007, puis Directeur des Examens et Concours du Ministère de l’Enseignement Secondaire de 2007 à 2012 et de 2016 à ce jour.

Fondateur de l’Association littéraire Le Scribe Noir et des Editions des Diasporas, il a organisé en 2001 une résidence d’écriture au profit des écrivains béninois à Ilèma à Dassa et en 2003, la première édition du Salon des Lettres Africaines de Cotonou (SALAC) auquel ont participé plusieurs écrivains venus de l’extérieur du Bénin.

Au plan politique, il dirige le Mouvement pour un Sursaut Patriotique ( MSP) et est un proche collaborateur de Mathurin Coffi Nago, ancien Président de l’Assemblée Nationale du Bénin.

Poète, romancier, conteur, dramaturge et essayiste, sa bibliographie est riche d’une quinzaine de titres et d’un nombre important d’articles scientifiques.

Il a reçu de nombreuses distinctions dont celle du Chevalier de l’ordre national du Bénin en 2016.

About Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *