Enseignement Supérieur : Le TOGO récupère une « mine d’or «  délaissée par le Bénin


C’est un secret de polichinelle. Les relations entre le Bénin et son géant voisin de l’Est sont au plus mal.

Et les derniers développements de l’actualité ne font que confirmer davantage la thèse de relations glaciales entre Cotonou et Abuja. Outre la fermeture des frontières entre les deux pays qui a provoqué une flambée des prix de l’essence de la contrebande à Cotonou, il y a là décision de suspension du programme anglophone dans les Établissements privés d’enseignement supérieur (Epes).

Selon une information publiée par Matin Libre dans son numero de ce vendredi 23 août 2019 les étudiants nigérians vivent cette réforme comme un acharnement du gouvernement béninois contre eux. Beaucoup d’entre eux ne comprennent pas le sens de cette décision d’autant que les diplômes issus de ces programmes sont acceptés chez eux au Nigeria.

Au delà des interprétations et des polémiques au regard du contexte actuel, cette décision du gouvernement béninois est un gros coup porter à l’économie. En effet, à en croire certains responsables d’Epes, le programme anglophone actuellement en pleine expansion au Bénin contribue pour beaucoup dans le financement du budget des universités privées au Bénin. Sa suspension crée donc un gros manque à gagner au niveau de c’est hauts lieux de savoir qui devront pour beaucoup déposer le tablier dans les années à venir.
Ce n’est donc pas étonnant que le Togo se soit déjà positionné pour récupérer cette « mine d’or » que le Bénin a lâchement délaissé.

Et déjà, les étudiants ressortissants du Nigéria quittent le Bénin pour continuer leur formation dans les universités du Togo. Contactés, des responsables du département anglophones de trois établissements privés d’enseignement supérieur ont confirmé l’information. Ce qui porte ainsi atteinte aux objectifs fixés par le gouvernement, notamment dans la mise en œuvre des réformes dans le secteur de l’enseignement supérieur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici