Enseignement supérieur : Le Comité de Suivi des réformes du sous-secteur

Ecoutez le post

Le Ministre d’État chargé du Développement et de la Coordination de l’Action Gouvernementale, Monsieur Abdoulaye BIO TCHANÉ, a procédé, ce jeudi 05 août 2021 à l’ISBA, à l’installation des membres du Comité de Suivi de mise en œuvre de la stratégie de développement de l’enseignement supérieur, la recherche scientifique et l’innovation et des membres des Conseils d’Administration des Universités Publiques du Bénin.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence des Ministres Salimane KARIMOU des Enseignements Maternel et Primaire, Yves Kouaro CHABI des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle et Éléonore YAYI LADEKAN de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Après la lecture des différents décrets de nomination par le Secrétaire Général du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Monsieur Daton MEDENOU, la Ministre Éléonore YAYI LADEKAN, a rappelé que la réforme de l’enseignement supérieur est rentrée dans l’actualité politique et institutionnelle de notre pays il y a 03 mois environ. Et le séminaire organisé le 10 juillet 2021 a révélé au public l’engagement du Gouvernement du Bénin à répondre efficacement au diagnostic peu reluisant de l’enseignement supérieur dans notre pays.

Elle a résumé tout le parcours effectué en 04 points essentiels dont le dernier est la soumission à l’appréciation du Conseil des Ministres du rapport du séminaire et adoption des projets de décrets subséquents dont celui mettant en place un comité de suivi de la mise en œuvre des réformes dans le sous-secteur et ceux relatifs aux Conseils d’administration des universités. « C’est dans ce cadre de l’installation des membres du Comité de Suivi et des Conseils d’Administration des universités que la présente cérémonie officielle est organisée » a-t-elle indiqué.

Pour le Ministre d’État Abdoulaye BIO TCHANÉ, ce séminaire national du 10 juillet 2021 a marqué le point de départ d’un engagement collectif qui appelle à une transformation profonde du secteur de l’enseignement supérieur. Ainsi, le Gouvernement poursuit avec détermination, la mise en œuvre de la feuille de route de la réforme en tenant compte des recommandations formulées par des personnalités du monde universitaire qui ont pris part aux travaux de conception et d’amélioration de la stratégie proposée. Au cours de son discours d’installation, le Ministre a partagé quelques attributions de ce comité et des Conseils d’Administration.

En ce qui concerne le Comité de Suivi de la Stratégie de Développement de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, il doit :

– faire le suivi rigoureux de mise en œuvre des actions urgentes de réforme dans l’enseignement supérieur et la recherche scientifique ;

– coordonner le calendrier d’installation des organes de la nouvelle gouvernance des universités ;

– faire élaborer les projets de textes juridiques d’application des statuts-type des universités publiques et des statuts particuliers des personnels enseignants des universités publiques ;

– communiquer au Gouvernement tous nouveaux points d’attention qui s’avèrent nécessaires pour atteindre les objectifs de la réforme du sous-secteur ;

– dialoguer, en cas de nécessité, avec les différentes parties prenantes à la mise en œuvre des réformes.

Quant aux conseils d’administration des universités, ils sont chargés entre autres :

– d’approuver le programme ou projet de budget annuel de l’université et d’approuver, dans ce cadre, le budget de recherche de l’université et l’ouverture des postes d’enseignement et de recherche ;

– d’arrêter les états financiers établis, après chaque exercice, par le Recteur ;

– d’approuver l’organigramme ainsi que la grille de rémunération du personnel de l’université, si elle n’est définie par d’autres textes législatifs ou règlementaires ;

– de procéder à la sélection des aspirants et à l’établissement de la liste d’aptitude aux fonctions de responsables des universités publiques et des unités de formation et de recherche ;

– de valider les plans annuels globaux d’évaluation des enseignements et des enseignants.

Rassurant les membres des 02 organes de la disponibilité du Gouvernement à les accompagner, le Ministre d’État Abdoulaye BIO TCHANÉ les a exhortés à se laisser guider par l’intérêt général, dans le respect des textes en vigueur. Il leur a rappelé que la destinée des universités, le futur de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique ainsi que le sort des apprenants sont au cœur de leur mandat.

SOURCE : SITE DU GOUVERNEMENT

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici