Enlèvement de deux touristes français : Patrice Talon confus ?

Le chef de l’Etat, Patrice Talon semble dépassé par les derniers événements liés à l’enlèvement, la semaine dernière, de deux touristes français dans le Parc Pendjari.
Selon des informations publiées par “La Lettre du Continent”, l’enlèvement des deux touristes, Laurent Lassimouillas et Patrick Picque, deux touristes français, dans la Pendjari, a rendu le chef de l’Etat Patrice Talon extrêmement fébrile.

Dans la gestion de ce dossier, il est entré en contact avec les autorités françaises pour soupeser tous les éléments de langage liés à cette affaire, en occurrence s’il fallait parler d’enlèvement où de disparition de ressortissants étrangers.

Selon “La Lettre du Continent”, le Palais de la Marina a fait valider par l’ambassadrice de France, Véronique Brumeaux, le communiqué que le ministère de l’intérieur a publié le 5 mai.

En effet, le corps de Fiacre Gbédji, le guide des deux Français tué de plusieurs balles, a été retrouvé non loin d’un cours d’eau asséché en cette saison. L’étendue des blessures, notamment à la tête, a nécessité de recourir à un test ADN à la demande du ministre béninois de l’intérieur Sacca Lafia.

Après avoir été constatée au soir du 1er mai, la disparition des deux Français a été géolocalisée dans une zone proche de la frontière burkinabè, où sévit l’Etat islamique dans le Grand Sahara (EIGS). Un groupe djihadiste qui sévit depuis plusieurs mois à la frontière du Burkina Faso, du Niger et du Mali et qui en 2018, avait notamment revendiqué l’enlèvement du maire de Koutoukou, au nord du Burkina Faso.

Le leader du groupe djihadiste, Adnan Abou Walid Sahraoui, fait l’objet d’une recherche active de la part du dispositif Barkhane déployé dans la zone.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019

A propos Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *