Emprunts obligataires : « Du blanchiment d’argent » selon Komi KOUTCHE

Ecoutez le post
Komi Koutché, acteur politique en exil

L’ex-ministre des Finances de Boni Yayi, Komi Koutché, est une fois encore sortie de sa réserve pour s’inquiéter de la présence permanente du Bénin sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) à travers des emprunts obligataires.

LIRE AUSSI : Komi Koutché sur sa condamnation par la Criet : « C’est un verdict basé sur du faux »

« Le poids du Bénin dans les 5 mobilisations depuis le
début de l’année va de 38% à 76%. Ça veut dire que dans les émissions de besoins de dettes depuis le début de l’année, c’est également le Bénin qui participe majoritairement. La question que nous devons-nous poser, c’est quelle peut être l’explication objective qui puisse rendre le secteur financier béninois plus liquide que le secteur financier de la Côte d’Ivoire par exemple », s’est indigné Komi Koutché sur les emprunts obligataires effectués par le gouvernement avant de soupçonner « du blanchiment d’argent ».

LIRE LA VIDÉO DE SA SORTIE MÉDIATIQUE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici