Économie : Le FMI approuve un décaissement de 13 milliards de FCFA au Bénin

Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a achevé ce samedi, la première revue de l’accord conclu avec le Bénin au titre de la facilité élargie de crédit (FEC). L’achèvement de la revue ouvre la voie au décaissement d’environ 22,58 millions de dollars, ce qui porte à environ 45,16 millions de dollars, le montant total décaissé au titre de l’accord.

Le Conseil a également approuvé la demande du Bénin en vue de fixer la conditionnalité du programme pour 2018 et de modifier les critères de réalisation de fin décembre 2017.

L’accord triennal d’environ 158,1 millions de dollars ou 90 % de la quote-part du pays au moment de l’approbation avait été approuvé le 7 avril 2017.
Il a pour objectif d’accompagner le programme de réformes économiques et financières du pays et vise particulièrement à relever les niveaux de vie et à préserver la stabilité macroéconomique.

Selon Mitsuhiro Furusawa, Directeur général adjoint et Président par intérim «les autorités béninoises mettent résolument en œuvre leur programme appuyé par la FEC. Elles ont préservé la stabilité de l’environnement macroéconomique en 2016 en dépit des retombées négatives de la conjoncture régionale. Il est nécessaire de poursuivre la mise en œuvre du dosage approprié de politiques macroéconomiques et structurelles afin de préserver les avancées durement acquises, de corriger les vulnérabilités du secteur financier et de contribuer au respect des critères de convergence régionaux en matière de finances publiques.

La pauvreté reste un redoutable défi et il sera donc important d’accroître les dépenses dans les secteurs prioritaires et de protéger les couches de population les plus pauvres.

Le programme a pour objectif d’accompagner le programme de réformes économiques et financières du pays et vise particulièrement à relever les niveaux de vie et à préserver la stabilité macroéconomique.
Il est donc nécessaire de déployer des efforts soutenus pour améliorer le climat des affaires et promouvoir une plus grande participation du secteur privé à l’économie, notamment en supprimant les goulets d’étranglement qui lui font obstacle et en assurant une égalité des chances pour tous les investisseurs.

A propos Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous a notre newsletter