Éclairage public au Bénin : Luc ATROKPO plaide pour des prestations de qualité dans les communes


Le président de l’Association Nationale des Communes du Bénin Luc Sètondji ATROKPO a pris part ce jeudi 24 octobre 2019 en présence des ministres de l’énergie Dona Jean-Claude HOUSSOU, de la décentralisation Alassane SEIDOU, de la défense Alain Fortuné NOUATIN, des préfets, de plusieurs maires, des partenaires techniques et financiers ainsi que de bien d’autres acteurs du secteur de l’énergie, à la table ronde sur les problématiques de l’éclairage public au Bénin.

Initiée par le gouvernement, ces assises ont permis aux participants, de proposer des solutions idoines aux différents problèmes qui se posent aux communes en matière d’éclairage public.

« Si je devais reprendre mon discours, je changerais les mots ». Ainsi s’est exprimé le maire Luc Sètondji ATROKPO président de l’ANCB lors de la cérémonie de clôture de la table ronde sur les problématiques de l’éclairage public. En effet, préoccupé, comme l’ensemble de ses collègues maires à l’ouverture des travaux dans la matinée, Luc ATROKPO n’a pas hésité à peindre un tableau plutôt sombre de la situation de l’éclairage public dans les communes.

Une situation faite, de fragilité institutionnelle caractérisée par la faiblesse des ressources transférées par l’Etat et qui ne permettent pas de réaliser des investissements importants, de monopole accordée à la Société Béninoise de l’Energie Electrique (SBEE) qui détient une propriété exclusive sur le patrimoine infrastructurel du réseau conventionnel et qui joue un rôle discrétionnaire dans la facturation de ses prestations qui sont pourtant mises en œuvre sur les territoires des Communes. Sans oublier les dysfonctionnements de tout genre, préjudiciables aux citoyens locaux qui n’ont pu jouir jusque-là de services de qualité en matière d’éclairage public avec des lampadaires qui restent allumés sans discontinuer pendant que d’autres ne s’allument plus du tout ou que d’autres encore s’allument le jour et restent éteints la nuit.

Il fallait donc agir et c’est ce qu’a fait le gouvernement. Toutes choses qui ont réjoui les acteurs communaux qui, à travers le président de leur faîtière a réitéré leurs remerciements à l’endroit du gouvernement.

En somme, on retiendra des assises, l’adoption très prochainement d’une nouvelle politique assortie de différents documents de planification pour une  meilleure gestion de l’éclairage public dans les communes. Cela en parfaite cohérence avec les orientations stratégiques du Programme d’Actions du Gouvernement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici