Dialogue politique avec la classe politique : Sylvain AKINDES relève quelques couacs à l’initiative

Le leader politique, Sylvain AKINDES, a réagi, quelques heures après la publication d’un communiqué de la Présidence invitant la classe politique à un dialogue politique. Selon lui, « cette initiative pose quelques problèmes ». Il a fait sa publication sur sa page Facebook.

LIRE AUSSI :

Dialogue politique : Patrice Talon engage les pourparlers avec la classe politique

Certains partis politiques ont été convoqués au palais de la république pour lundi dans le cadre du « dialogue » annoncé par le Chef de l’État. Cette initiative pose quelques problèmes.

1- Qu’en est-il de la démarche annoncée et entreprise par la Conférence Épiscopale du Bénin qui a déjà rencontré bien du monde? Un désaveu ou un court-circuitage après leur demande de rencontre avec le Chef de l’État?

2- La concertation serait-elle circonscrite aux organisations politiques et pourquoi? Ne faut-il pas éviter un nouveau faux pas en ayant une meilleure approche?

3- La charte des partis en vigueur stipule qu’après deux mois sans réaction du ministère, les partis deviennent légaux. Sur cette base, le libellé de l’invitation pose un problème de légalité.

4- Enfin une délégation de deux membres ne saurait engager une organisation qui n’a pas discuté auparavant des sujets qui seront abordés.

La sincérité des débats est dès le début entamée par la forme. Or il ne saurait s’agir d’un jeu de dribbles pour des sujets aussi importants que ceux de la paix et de la cohésion nationale.

Espérons que ces faiblesses supposées seront évitées par souci d’efficacité.

 

Sylvain AKINDES

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019

A propos Frejus SASSE

Rédacteur en chef / Vidéo - Journaliste / Blogger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *